7:46 - mercredi décembre 7, 2016

Norvège : Le visage de l’auteur des deux attaques !

Juil 24, 2011 155 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

C’est au lendemain des deux attaques qui ont attristé tout un pays, que les Norvégiens peuvent mettre un visage et un nom sur l’auteur de ces deux attentats !

Ce Norvégien de 32 ans, du nom de Anders Behring Breivik, aurait des liens avec l’extrême-droite. Il a été arrêté et inculpé. La police affirme que cet homme serait lié aux deux attaques même si elle ignore encore son mobile.

le parti du Progrès (FrP) a annoncé qu’Anders Behring Breivik a été membre de ce parti. Le président du Frp cite dans un communiqué :

«Cela m’attriste encore plus d’apprendre que cette personne a été parmi nous»

Le dernier bilan de cet attentat est lourd puisqu’il fait état de 91 morts ! 7 personnes ont été tué lors des attentats à la bombe et 84 morts donc principalement des jeunes ont été tué lors du meeting de la jeunesse travailliste ou étaient réunis 600 jeunes.

Les premiers témoignages des victimes présentes sur l’île au moment du drame expliquent comment l’auteur de la fusillade a procédé. Vêtu d’un uniforme de police, le tireur, un grand blond d’1m90 identifié par les médias norvégiens du nom de Anders Behring Breivik a piéger ses victimes en prétendant vouloir les protéger en leur annonçant des informations importantes.

« »Venez ici, j’ai des informations importantes, venez ici, il n’y a rien à craindre » témoigne Eliste, 15 ans. La jeune fille se cache sou un rocher pour éviter d’être la cible du tueur qui tire a tout va. «Les gens couraient partout comme des fous. Il tirait, il tirait», se souvient la jeune fille.  «Je me suis couché et j’ai fait semblant d’être mort. Il se trouvait à peine à deux mètres de moi, poursuit un autre jeune garçon. Je l’entendais respirer, je sentais la chaleur de son arme».

Voici une vidéo exclusive filmée par la police Norvégienne, quelques minutes après le carnage sur île du fjord d’Oslo ou l’on découvre un triste spectacle. Les cadavres jonchent le sol.

A cette heure, les recueillements se font de plus en plus nombreux au pied des bâtiments ou ont a eu lieu la première attaque à la bombe.

Vos réactions

Filed in