11:17 - mercredi décembre 7, 2016

DSK : Nafissatou Diallo se dévoile sur ABC News

Juil 25, 2011 203 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

On attendais tous un jour de voir son visage depuis le début de l’affaire D.S.K. Et depuis le samedi 14 Mai, c’est chose faite puisque Nafissatou Diallo, la femme de ménage ayant portée plainte contre Dominique Strauss-Kahn pour viole et agression lors de son passage dans le célèbre hôtel de New York le Sofitel. Elle s’explique donc publiquement dans une interview accordé à l’une des plus grosses chaines de télé Américaine puisqu’il s’agit de ABC News.

Âgé de 32 ans, la jeune femme donne sa version des faits, depuis le moment ou elle est arrivée dans la chambre 2806, suie de Dominique Strauss-Kahn

Voici sa version en détail que vous pouvez retrouver dans la vidéo ci-dessous :

« Bonjour, c’est pour le ménage », a commencé Nafissatou Diallo, ce samedi 14 mai. C’est là qu’un homme nu avec des cheveux blancs est apparu.

« Oh mon Dieu, je suis vraiment désolée », aurait-elle réagi. Ce à quoi DSK aurait répondu : « vous n’avez pas à être désolée ».

Il lui aurait alors touché la poitrine, d’après ses déclarations à Newsweek, et claqué la porte de la chambre.

« Vous êtes belle », aurait alors dit D.S.K à la femme de chambre du Sofitel. Ce à quoi elle aurait répondu : « Monsieur, arrêtez cela. Je ne veux pas perdre mon travail ».

Une phrase qu’elle aurait prononcé à plusieurs reprises. « Vous n’allez pas perdre votre travail », lui aurait répondu l’ancien directeur du F.M.I.

« Il me tire fort vers le lit », continue Nafissatou Diallo, précisant que DSK « a essayé de mettre son pénis dans sa bouche ».

Elle dit ensuite avoir fermé ses lèvres et tourné sa tête pour montrer qu’elle résiste. « Je l’ai poussé. je me suis levée. Je voulais lui faire peur », raconte-t-elle, « je lui ai dit ‘Regarde il y a mon chef juste là' ». Ce à quoi DSK aurait répondu qu’il n’y avait personne, que personne n’allait entendre.

Puis Nafissatou Diallo raconte que DSK a de nouveau essayé de la forcer à lui faire une fellation.  « Il bougeait et faisait du bruit, comme ‘uhh, uhh, uhh' », « il disait ‘suce ma XXXX-‘ ».

« A cause de lui on me prend pour une prostituée. Je veux qu’il aille en prison. Je veux qu’il sache qu’il y a des endroits où on ne peut pas utiliser son pouvoir, où on ne peut pas utiliser son argent ».

Voir la vidéo :



Vos réactions

Filed in