Le SIDA des chats, c’est “immunodéficience féline” (FIV). Afin de créer cette protéine, des chercheurs Américains ont inséré des gènes de primate dans les ovules fécondée de la mère des chatons.

En effet, les gènes de singe semblent bloquer le FIV. Après l’injection du gène, les chercheurs ont introduit un produit “Fluorescent”, tiré de la méduse, qui permet de suivre l’évolution du virus FIV.

Le docteur Eric Poeschala précise sur la chaine de la BBC:

“Ça nous sert à repérer facilement les cellules au microscope ou en éclairant l’animalSi on montre qu’on peut protéger ces animaux, ça nous donnera beaucoup d’informations sur la manière de protéger ensuite les humains

Il semblerait que l’expérience soit très prometteuse, car les cellules des chatons résistent au FIV. Si jamais les chatons résistent à la maladie, l’avancée scientifique serait énorme.

 

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Edwige C.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…