7:23 - dimanche décembre 4, 2016

S’il y rit alors il peut mourir !

Nov 29, 2011 210 Vues Jérémy F. 0 Commentaires
bradley_burhous-000-am

Drôle de vie pour cet enfant de 7 ans qui peut mourir à tout moment si ce dernier se mettait à rire. C’est la drôle de maladie dont Bradley Burhouse est atteint.

Une maladie qui n’est autre qu’un dysfonctionnement cardiaque appelé « tachycardie ventriculaire ». Celle-ci qui ne recense que très peut de cas dans le monde augmente les battements du cœur de la personne de 130 à 200 fois par minute alors qu’une personne normal n’en ressent que 60 par minute. Le jeune garçon ne peut donc pas jouer avec ces camarades ni faire trop d’efforts car à tout moment son cœur peut s’accélérer et entraîner la mort. Sa mère Toni Burhouse est obligé d’avoir un œil sur son enfant à chaque moment de la journée.

Difficile de ne pas pouvoir rire pour un petit garçon mais un arrêt du cœur peut survenir à tout moment comme le raconte sa mère au site Anglais, le Dailymail ou elle explique comment ils ont découvert sa maladie. Alors que le jeune garçon jouait et riait avec son frère, ce dernier a été prit d’un violent malaise et a perdu connaissance immédiatement. Un moment dont sa mère se souviendra tout le temps.

Elle raconte également : « Je me souviens qu’il avait l’habitude de courir vers moi et de me dire « Maman j’ai l’impression que mon cœur va sortir de ma poitrine ». Je ne l’avais jamais pris au sérieux et lui répondais à chaque fois que c’était normal puisqu’il venait de courir ».   Depuis la découverte de sa maladie très particulière, le petit garçon a formellement l’interdiction daller jouer avec ses frères et soeurs. «Notre vie est devenu beaucoup plus compliqué» a ajouté la mère. « Maintenant, nous devons être prudents et faire attention à ce qu’il ne s’agite pas top. Quant il commence à rire, nous faisons tout pour le calmer » ajoute t-elle !

Mais tout n’est pas perdu pour le garçon puisque la maman a récemment apprise qu’une opération est envisageable même si celle-ci peut s’avérer risquer pour l’enfant. Bradley devra quand même passer une séries d’examens préliminaires et les médecins prendront ensuite une décision final afin de savoir si le petit garçon peut être opéré. Quoi qu’il en soit, la mère reste confiante et cite « Nous préférons ne pas penser à ce qui aurait pu arriver si nous n’avions pas découvert le problème assez tôt. Il aurait tout simplement pu tomber raide mort ».

Nous tenterons d’avoir le maximum d’information sur la suite de ce petit garçon, Bradley Burhouse ainsi que sa petite famille qui se bat nuits et jours pour la survie de son enfant.

Vos réactions

News Feed