8:06 - vendredi décembre 2, 2016

Un bout de résine dans son pain : Il se casse une dent !

Nov 30, 2011 181 Vues Jérémy F. 0 Commentaires
resine_pain_dentcasse-am

Drôle de mésaventure pour Jérôme Frager  habitant les Pyrénés-Atlantiques. Le 8 avril dernier, celui-ci prépare son petit-déjeuner, un repas qu’il n’est pas près d’oublier ! En effet après avoir décongelé son pain qu’il achète régulièrement au Carrefour Market de sa commune comme à son habitude, ce dernier va pour l’entamer jusqu’à ce moment fatidique ou il croque dans un morceau de pain qui lui sera fatal pour sa dent.

L’homme vient de se rendre compte qu’il vient de croquer dans un bout de résine de 9mm de Long. Remonté par l’accident qui vient d’avoir lieu, Jérôme ramène le morceau de pain avec l’objet douteux avec lesquels il y a laissé sa dent. Ce dernier cite : « Ils m’ont remboursé ma baguette mais ce n’est pas ce que je voulais ».

Scandalisé par un simple remboursement de la baguette qu’il avait acheté, l’homme décide de ne pas en rester la et adresse un courrier le 14 Avril au directeur général du magasin expliquant : « au regard de la gravité des préjudices subis (hygiène, frais dentaires, douleurs), comprenez que je ne puisse en rester là et demande à la société Carrefour market d’assumer la responsabilité de ce grave incident et du manque évident au respect de la charte qualité confiance. ».

Jérôme Frager a en effet eu d’importants soins dentaires qui lui ont coûté plus de 800 € et qu’il compte bien se faire rembourser !

Il sera reçut par la suite à plusieurs reprises dans le bureau du directeur, qui a l’époque des faits se nommait Gilbert Courrèges. Malheureusement ce dernier ne pourra rien pour la victime et lui expliquera que le pain ne dépend pas de la marque Carrefour, et qu’il n’est pas fabriqué par l’enseigne. L’homme ne peut donc se retourner contre elle d’autant plus que la responsabilité incombe au fabricant.

Le fournisseur du pain du nom de l’Epi Béarnais à quant à lui réagit quelques semaines après, expliquant qu’il était impossible de pouvoir retrouver ce type d’objet dans son pain, car la chaîne de fabrication est méticuleusement contrôler et respecté !

L’affaire quant à elle ne semble pas avoir encore été résolus, et dure depuis maintenant 8 mois. Jérôme Frager continue d’avoir des échanges de mail avec la société d’assurance de la société de fabrication de pain, Epi Béarnais qui lui demande sans cesse des justificatifs attestant qu’il a dû subir une intervention chez le dentiste et il ne comprend toujours pas pourquoi la marque Carrefour n’est elle pas mise en cause dans cette histoire.

Malgré cela, et loin d’être rancunier, il continue de faire ces courses chez Carrefour et continue de consommer le même pain même si il reste très méfiant lorsqu’il prend son petit déjeuner…

Vos réactions

News Feed
Filed in