8:26 - jeudi décembre 8, 2016

LA MARCHE MILITANTE D’ARCELOR MITTAL

Mar 29, 2012 248 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Les métallos lorrains en marche - FlickR CC Benjamin Géminel

Les métallos lorrains en marche - FlickR CC Benjamin Géminel

A l’arrêt depuis juin et novembre 2011, les hauts fourneaux de l’aciérie de Florange inquiètent les ouvriers. Ils ont entamé depuis six semaines une lutte pour le redémarrage du site d’Arcelor Mittal en Moselle. Les ouvriers lorrains ont lancé un mouvement d’occupation du site de Florange depuis le 20 février, pour obtenir le redémarrage des deux hauts-fourneaux. La direction invoque un arrêt temporaire imposé par la stagnation de la demande, tandis que les salariés craignent une « mort programmée ».

Le 15 mars derniers, les sidérurgistes d’Arcelor Mittal ont tenté de se rendre au QG de campagne de Nicolas Sarkozy dans le XVème arrondissement de Paris et ont été éloignés par les forces de l’ordre. Ils ont choisi de se faire entendre et de poursuivre leur manifestation à la Tour Eiffel.

Les métallos lorrains n’entendent pas se laisser faire et tomber dans l’oubli. Selon eux, 5000 emplois de Florange sont menacés. Ils comptent mener une opération symbolique pour se faire entendre des candidats à la présidentielle.

Le 28 mars, vers 9H, ils ont entamés une marche, de la Lorraine à Paris, de 330 kilomètres. L’initiative devraient s’écouler sur 10 jours et est portée par une vingtaine de salariés, appartenant à la CFDT, la CGT et FO. Le mouvement, lancé par l’intersyndicale d’Arcelor Mittal, est organisé selon 10 étapes de 30 kilomètres par jour et qui devraient les mener ce soir jusqu’à Belleville, près du Verdun. Ils feront étape dans dix communes qui les hébergeront dans des locaux chauffés et leur fourniront des lits de camps. Ils sont suivis par un bus qui les ravitailleront et leur équipement a été fourni par des commerçants solidaires.

Jacques Minet, le délégué CFDT, est l’un des organisateurs de l’évènement et clame que « cette marche va faire du bien à l’esprit. » Edouard Martin, le responsable CFDT explique que cette mache nourrit « l’espoir de pouvoir sauver les 5000 emplois de Florange » et espère réunir « plusieurs milliers de personnes pour cette dernière étape qui doit nous mener à rpoximité du symbole de la France, réalisé avec de l’acier forgé en Lorraine. »

A leur arrivée à Paris, prévue le 6 avril prochain, leur marche sera achevée par un grand concert dans les Jardins du Trocadéro, avec Bernard Lavilliers et le groupe Zebda.

Vos réactions

News Feed
Filed in