L'aéroport de Saint Exupéry à Lyon le 2 avril - C. villemain pour 20 minutes

Depuis lundi, le trafic aérien tourne au ralenti. En effet, les syndicats – CGT, CFDT et l’Unsa de l’aviation civile – ont appelé à la grève dans les aéroports français. Les membres du contrôle de la navigation s’opposent à un plan de restructuration des services de contrôle aérien en province. Selon les syndicats, cette mesure entrainerait une réduction d’effectifs supplémentaire et des retards fréquents. 600 emplois seraient menacés en 3 ans sur 12 000 après l’application de la RGPP.

Le mouvement de grève, soutenu par 21% des contrôleurs aériens mardi, réclame également le retour sur les mesures de non-remplacement d’un départ en retraite sur 2, ce qui mettrait en danger 500 postes sur 3 ans. Maurice Georges, le directeur de la navigation aérienne, assure que le programme se fait « en concertation en interne mais aussi avec les aéroports et compagnies. » Cependant, Olivier Joffrin, délégué syndical de la CGT, espère que « l’administration proposera quelque chose pour sortir de ce plan de fermeture. »

Aujourd’hui, plus d’une centaine de vols ont été annulés à Orly, mais la loi de 1984 oblige les grévistes à fournir un service minimum, mais seulement dans 17 des plus grands aéroports français, ce qui exclue une partie des infrastructures à assurer un service quelconque.

Le trafic aérien devrait revenir à la normale d’ici mercredi matin, après deux jours de grève et d’importantes perturbations.

 

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Jérémy R.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…