8:58 - jeudi décembre 8, 2016

Les radars automatiques fêtent leurs dix ans !

Oct 28, 2013 260 Vues Sophie L. 0 Commentaires

Déjà 10 ans…

Le 27 octobre 2003, à la Ville-du-bois (Essonne), Nicolas Sarkozy (alors ministre de l’Intérieur) et Gilles de Robien (en charge des Transports) inaugurent le premier radar automatique. D’allure austère, cette boîte de métal est l’illustration de la nouvelle « priorité nationale » annoncée par Jacques Chirac dès 2002. Son objectif : faire baisser la mortalité sur la route en obligeant les automobilistes à respecter les limitations de vitesse.

Encensés et critiqués

inauguration du premier radar automatique le 27 octobre 2003 à Ville-du-Bois

inauguration du premier radar automatique le 27 octobre 2003 à la Ville-du-Bois

Quelques heures plus tard, ce qui deviendra la bête noire des conducteurs (sur ce point, motards et automobilistes s’accordent) est vandalisée. Et ça ne fait que commencer ! En dix ans, près de 1000 dégradations « lourdes » ont été constatées sur des radars. Barres fer, masses, armes à feu mais aussi tronçonneuses ou chalumeaux, ses détracteurs ne manquent pas d’idées ! Pour rappel, un radar coûte 90.000 euros à l’unité et les vandales risquent jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. Leur principal motif de mécontentement : certains conducteurs estiment que la sécurité routière n’est qu’un prétexte de l’Etat pour « remplir les caisses », les radars « pièges » sont notamment remis en cause. Depuis son installation en 2003, l’Etat aurait déjà reçu plus de 4 milliards d’euros grâce aux contraventions. Les radars ne sont désormais approuvés que par un conducteur français sur cinq alors qu’ils étaient deux-tiers il y a dix ans (source :  Turbo.fr)

Pourtant, force est de constater que le radar fait bien son boulot : depuis 2003, les 4129 radars installés, dont 2202 fixes,  ont permis de faire baisser la vitesse moyenne de près de 10 kilomètres/heure (source Figaro.fr). Par voie de conséquences, les accidents mortels ont diminué sur nos routes. Certaines sources annoncent une baisse de la mortalité de près de 50% (d’autres parlent de 20%).

Encore 10 ans pour réconcilier les conducteurs avec le gouvernement ?

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in