9:31 - jeudi décembre 8, 2016

Les colombes du pape, attaquées après un appel à la paix

Jan 28, 2014 181 Vues Camille L 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Ce dimanche 26 janvier, lors de la messe, le pape François a appelé à prier pour la fin des violences en Ukraine.  Symboliquement, deux colombes blanches ont été lâchées place Saint-Pierre (Vatican).

Le spectacle qui s’en est suivi a mortifié la planète entière. Les deux oiseaux, symboles de paix, ont été immédiatement pris pour cible par deux autres volatiles aux couleurs sombres (un goéland et un corbeau).

La polémique ne s’arrête plus

D’un côté, on a ceux qui voient là un avertissement du tout puissant. Deux oiseaux noirs s’attaquant aux blanches colombes du pape après un appel à la paix… Il y a de quoi douter. Certains vont même jusqu’à dire que le Diable était présent, caché parmi les fidèles, place Saint-Pierre dimanche.

De l’autre, on a « les spécialistes » qui nous expliquent que les oiseaux blancs, de par leur couleur facilement repérable, sont les premières cibles des prédateurs, et que parmi les espèces d’oiseaux présentes à Rome, la colombe est la seule totalement blanche.

Donc finalement, il n’y aurait aucune intervention maléfique à voir ici, toutefois les septiques se posent une question. De tous les lâchés de colombes organisés jusque là place Saint-Pierre, c’est la première fois qu’on assiste à un spectacle si désolant.

Les « spécialistes » répondent, et ça fait froid dans le dos. Selon eux, peu de chance qu’une seule des colombes lâchée en signe de paix jusque là n’ait survécu plus de quelques jours, car d’une et comme déjà rapporté plus haut, elle sont la cible facile de prédateurs, de deux elles ne savent pas se défendre, leur seule option étant de se cacher, et de trois, les colombes du pape, comme la plupart des animaux élevés en captivité, sont incapables de reconnaître un prédateur donc susceptibles de se retrouver très vite dans des conditions critiques. Sans parler du second challenge: se nourrir seul après avoir eu l’habitude de recevoir de la main de l’homme.

Une pétition a donc été lancée après ces révélations pour que cette pratique soit abandonnée par le Vatican. Des associations du monde entier ont adhéré au mouvement. Certains fidèles ont même ramassé des plumes pour écrire au pape François.

Vos réactions

Filed in