10:45 - vendredi décembre 2, 2016

Attaque au couteau : la Chine accuse les ouïghours

Mar 2, 2014 167 Vues Malay N. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Une attaque d’une violence rare et au bilan très lourd. L’assaut a été donné par un commando armé de couteaux faisant 29 personnes décédées et plus de 130 blessés samedi soir vers 21h30 dans une gare du sud-ouest de la Chine et plus précisément à Kumning. Pékin a qualifié cette attaque de «terroriste» et accuse ouvertement les séparatistes ouïghours. Ce massacre plonge la Chine dans l’horreur.

Des témoins ont raconté que des personnes, habillés en vêtements noirs et le visage dissimulé, avaient fait soudainement irruption dans la gare de Kunming, poignardant les voyageurs qui attendaient devant les guichets pour acheter des billets. Des photos publiées sur les réseaux sociaux chinois montrent des corps alignés à même le sol, gisant sur un sol maculé de sang.
La police a abattu au moins quatre des assaillants dont une femme et était à la poursuite des autres, selon les médias officiels.

Les ouïghours turcophones et musulmans vivent mal l’intensification de la répression et les contrôles policiers. Remémorons nous en 2009 les affrontements interethniques d’Urumqui où des attaques au couteau et aux cocktails Molotov contre les policiers ont été relevés.

Kumning est considéré comme un centre touristique important ce qui justifie peut être le choix pour les terroristes d’en faire une cible idéale.

Source: Leparisien.fr

Vos réactions

Filed in