9:06 - vendredi décembre 9, 2016

Le court métrage choc de Lisa Azuelos.

Mar 8, 2014 245 Vues Laura P. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

En ce 8 mars 2014,  Lisa Azuelos a décidé de montrer au grand public son engagement contre le mariage forcé, à l’occasion de la journée de la femme.

La réalisatrice est donc à l’origine du court métrage « 14 millions de cris » en référence aux 14 millions de mariages forcés qui subsisteraient encore dans le monde, dont 70 000 en France.  Femme engagée et réaliste, Lisa Azuelos sait jouer des médias et a donc choisi une des actrices les plus traquée du moment, Julie Gayet. « Il faut se servir du système puisqu’on ne peut pas le combattre » confie la réalisatrice a Metronews.

Ce court métrage de 4 minutes, en noir et blanc, montre une jeune fille 12 ans, provenant visiblement d’un milieu aisé, qui rentre chez elle après une journée des plus banales. Sa mère, jouée par Julie Gayet, lui réserve une surprise, et la prépare sous les yeux admiratifs de son père, Alexandre Astier. L’adolescente se retrouve alors au bras de Philippe Nahon, la voilà mariée.

Cette vidéo choc, bercée par les paroles de « Everything’s gonna be alright » de Sweetbox, nous montre l’horreur d’un fléau encore bien trop présent dans notre société. Le casting constitué exclusivement de parisiens, blancs, a pour but d’interpeller les gens et de leur montrer que de tels pratiques arrivent bien plus près de chez eux qu’ils ne le pensent.

« Le film, s’appelle 14 millions de cris car il y a 14 millions de filles mineures mariées de force tous les ans dans le monde (70 000 en France). C’est mon cri à moi pour que l’on puisse entendre le leur. Et que cesse l’idée reçue que cela puisse être une normalité. Même si le chemin est long avant d’y arriver ce film est un pas de plus parmi d autres…”. Lisa Azuelos a L’Express.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Cl-TtSFJS-g]

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions