9:30 - lundi décembre 5, 2016

Appel au Boycott du Zoo de Copenhague !

Mar 26, 2014 239 Vues Camille L 1 respond
Giraffe08_-_melbourne_zoo_edit

Le Zoo de Copenhague déjà tristement célèbre pour avoir abattu un girafon, d’un an et demi début février, s’attire à nouveau les foudres des associations de protection animale du monde entier.

La décision de tuer Marius, le jeune girafon, avait soulevé le scandale partout sur la planète. Et malgré toutes les manifestations de soutien, le petit animal avait été exécuté avec un pistolet d’abattage, avant une autopsie publique à laquelle avaient assisté des enfants. Il avait fini dépecé et découpé avant d’être distribué aux lions devant les caméras de télévisions danoises. Il avait été sacrifié car son patrimoine génétique n’était pas suffisamment original afin d’éviter la consanguinité entre les animaux.

Aujourd’hui, le zoo de Copenhague fait à nouveau la une des médias des tous les pays pour avoir mis à mort quatre lions dont deux lionceaux.

Les responsables justifient leur geste par le fait que les deux animaux, âgés, ont été abattus « en raison du comportement (…) naturel des lions » et car personne ne s’est présenté pour les récupérer.
En ce qui concerne les deux lionceaux, âgés de 10 mois, ils auraient été euthanasiés car « ils n’étaient pas assez vieux pour se débrouiller seuls».
Et comme d’ici quelques jours un nouveau mâle doit être présenté aux jeunes femelles nées au zoo en 2012, et aujourd’hui en age de se reproduire, « ils auraient été tués par le nouveau mâle dès qu’il en aurait eu la possibilité ».

Les responsables ont tenu à préciser qu’à la différence du girafon Marius, cette fois-ci il n’y a pas eu de dissection en public car « tous nos animaux ne sont pas découpés » (devant les visiteurs). On se demande presque si c’est une plaisanterie, mais non, ils sont très sérieux…!

Le zoo qui se défend en expliquant être intégré a un programme mené par  l’Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA), sa position avait été totalement soutenue par l’organisation, qui compte qui officient dans 41 pays et 347 établissements zoologiques et met en place des programmes d’élevage européens pour les espèces en danger depuis 1985.

Vous êtes indignés? Nous aussi! Pourquoi le Zoo de Copenhague n’a pas tout simplement choisi de stériliser Marius? Parceque continuer d’entretenir une girafe qui pouvait servir de repas au lions, c’est quand même plus rentable? Faut-il donc s’attendre à ce que d’autres animaux au patrimoine génétique peu original servent de quatre heures aux fauves de Copenhague? Pourquoi n’avoir pas attendu que ces lionceaux soient matures et puissent eux aussi se reproduire au lieu de faire venir un mâle de l’extérieur? Pourquoi ne pas faire comme dans tout élevage, on on ne zigouille personne mais on fait reproduire la mère ailleurs puis on la ramène à la maison, ça règle les histoires de consanguinité et de manque d’originalité du patrimoine génétique? Est-ce que les zoos intégrés aux programmes de l’EAZA ne sont en fait que de vastes laboratoires où les animaux servent de cobayes et sont supprimés lorsqu’ils ne conviennent plus? Pire encore, sommes-nous, nous autres touristes, achetant nos tickets et produits dérivés, les financiers de cette horrible comédie?

Nombreuses sont les associations qui ont appelé au Boycott du Zoo de Copenhague. Les pétitions circulent pour que leur dirigeants soient renvoyés. Quant à L’EAZA, dans le colimateur des associations de protection animale, que cache cette organisation? Actu-mag.fr va faire son enquête, et revient avec des nouvelles très prochainement.

(Source: Le Monde)

 

Vos réactions

Filed in