3:37 - lundi décembre 5, 2016

Péchalat-Bourzat : une ultime médaille

Mar 30, 2014 239 Vues Cyprien B. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat l’avaient annoncé sous le coup de l’émotion aux JO : leur carrière s’arrêtait là. Mais il y a deux semaines, ils revenaient sur leur décision, pour finalement déclarer qu’ils continueraient jusqu’aux championnats du monde de Saitana. Une dernière saison ponctuée par les déceptions, à l’image des Jeux de Sotchi, d’où ils sont repartis sans médaille.

Les deux patineurs ont pourtant su relever la tête lors de leur dernière compétition ce samedi au Japon, lors des mondiaux de danse sur glace.

Sur le thème du Petit Prince et de sa rose, les français ont obtenu une bonne troisième place, à seulement 0,06 points du couple italien CappelliniLanotte, qui empoche la médaille d’or, et à 0,04 points des Canadiens Weaver et Poje. Autant dire rien, sur un total de plus de 75 points.

Pechalat Bourzat

Le duo tricolore conclut une carrière de quinze ans, avec au compteur deux médailles de bronze en championnats du monde (2012 et 2014) et deux médailles d’or en championnats d’Europe (2011 et 2012).

« Ce sont quinze ans de bons moments partagés avec Nathalie, je ne retiens que tout le chemin parcouru avec elle. » C’est là la seule phrase qu’a pu déclaré Fabian Bourzat au terme de leur compétition, avant que les larmes ne prennent le dessus. Puis, après quelques minutes : « On nous avait demandé de patiner avec nos coeurs et on l’a fait, avec énormément d’émotion. Tout s’est vraiment bien déroulé. On est vraiment content d’avoir fait une telle performance ».

« C’était une très bonne décision de venir, finir notre carrière ici en marquant un point d’honneur ici au Japon. Maintenant, on va prendre des vacances, faire des galas et penser à se trouver une vraie vie avec un travail », a quant à elle déclaré la patineuse âgée de 30 ans.

On pourra cependant voir les deux complices patiner ensemble lors de galas jusque cet été. Ensuite, Fabian prendra la direction de Detroit, où il rejoindra Igor Shpilband, leur entraîneur, afin de devenir son « adjoint ». Nathalie, elle, compte s’installer à Paris, et ne sait pas encore clairement de quoi sera fait le futur. 

Pechalat-Bourzat 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in