12:59 - jeudi décembre 8, 2016

Sida : le nombre de contaminés augmentent toujours

Avr 1, 2014 266 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Photo creative common : Flickr auteur Kanijoman Crédito: CSIC

En France, le nombre de gens qui découvrent leur séropositivité ne faiblit pas. Le virus du Sida est toujours très présent, selon une étude de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEL), qui chiffrent à près de 6400 les « découvertes de séropositivité » en 2012 avec une forte augmentation chez les homosexuels.

Après avoir beaucoup diminué entre 2004 et 2008, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité s’est stabilisé aux environs de 6000 cas par an ces dernières années. Environ 150 000 français vivent avec le Sida mais parmi eux 30 000 à 40 000 ignorent leur contamination.

En 2012, 6347 personnes ont appris qu’elles avaient cette maladie contre 6087 en 2011, 6247 en 2010 et 6320 en 2009. L’analyse montre une « forte augmentation » parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) avec une poussée de 14 % en 2012 contre 3 % en moyenne par an entre 2003 et 2011.

Cette augmentation peut être liée à un « recours au dépistage plus précoce » dans la population homosexuelle avec la généralisation des tests rapide d’orientation diagnostique (TROD) qui permettent d’avoir une réponse presque immédiate alors que cela prend plusieurs jours avec le test classique.

L’étude note tout de même une stabilité dans les découvertes de séropositivité chez les hétérosexuels en 2012 avec des tests effectués tardivement.

Les personnes âgées de 50 ans ou plus  représente une part de plus en plus importante des découvertes du virus du Sida. Dans cette catégorie, le test se fait plus tard que chez les jeunes « souvent » à l’occasion de complication comme les pneumonies ou les tuberculoses.

Ces révélations sont souvent plus nombreuses en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et en Ile de France.

Une autre étude menée par Harris interactive auprès de 1000 étudiants montre qu’ils se protègent mal de la contamination. En effet, près d’un tiers des étudiants ne se protège pas lors de rapport sexuel, 30 % d’entre eux n’utilisent pas de préservatif et ils ne sont que 41 % à en utiliser un systématiquement.

Trois raisons principales ressortes : les deux partenaires ont déjà fait un test de dépistage (60 % des cas), l’un des deux utilise un autre moyen de contraception (50 % des cas) et « cela enlève la magie du rapport sexuel » (20 %).

Outre la confusion entre la contraception et la protection contre les MST, le dépistage n’est pas toujours effectué puisque 40 % des étudiants admettent ne jamais pratiquer de dépistage.

L’apparition de l’épidémie du Sida et la découverte de ce virus date du 5 juin 1981. En 1983, les scientifiques découvraient le VIH, virus d’immunodéficience humaine.

Malgré les progrès des chercheurs ces 20 dernières années, aucun traitement capable d’éliminer le virus n’a encore été découvert.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in