7:25 - dimanche décembre 4, 2016

Les ministres des Finances sont réunis pour un sommet au G20

Avr 11, 2014 204 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
96663C9E7995D64316F72322A68E63_h424_w604_m2_q80_cbuTCjVbY

Les ministres se sont retrouvés le 11 avril pour évaluer l’état de l’économie mondiale. Mais quel profil ont-ils ?

En moyenne, les ministres des Finances du G20 sont âgés de 56 ans et 4 mois, un chiffre qui cache d’importantes différences selon les pays. Le doyen de ce club, l’allemand Wolfgang Schaüble  a 71 ans et le plus jeune, l’argentin Axel Kicillof fêtera en fin d’année ses 43 ans. Soit un écart de 28 ans.

Ce club est fermé aux femmes. Le G20 est exclusivement composé d’hommes qui portent obligatoirement une cravate !

La seule femme qui a réussi à se faire une place au niveau international est une française. Chritine Lagarde, ancienne ministre des Finances (2007 à 2011) actuellement directrice du Fonds Monétaire International (FMI) est au premier plan concernant les finances internationales.

Depuis elle est devenu l’avocate d’une plus grande parité dans les grands cénacles internationaux.

Les ministres G20 qui sont aux commandes des Finances n’y restent pas forcément tous le même nombre d’année. Par exemple, le ministre saoudien Ibrahim Abdelaziz Assaf occupe le poste depuis 11 ans alors qu’en France, Michel Sapin est en fonction depuis une semaine.

Des hommes aux parcours différents

La plupart des membres du G20 sont diplômés d’économie ayant ensuite embrassé une carrière politique. Cependant certains d’entre eux, comme le ministre allemand ou son homologue indien Palaniappan Chidambaran ont effectué une formation d’avocat.

Au moins trois ministres des Finances ont été employés un moment de leur carrière dans le secteur bancaire, selon leurs biographies officielles.

Avant de faire de la politique le ministre canadien Joe Oliver a débuté dans la banque d’investissement américaine Merril Lynch.

Mehmet Simsek, ministre turc a travaillé pour une division de la banque suisse UBS à New York en 1997.

Le secrétaire au Trésor américain, Jacob Lew a été recruté par la banque américaine Citigroup entre 2007 et 2009 et avait perçu un bonus d’un million de dollars d’indemnités lorsqu’il a intégrer l’administration Obama.

(source : AFP)

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in