Le président de la région Pays de la Loire, Jacques Auxiette (PS) a annoncé lundi la convocation d’une session extraordinaire de son conseil régional face aux risques de “vente à la découpe” de la collectivité en cas de réduction du nombre de régions. Il déclare dans un communiqué :

“Nous ne sommes pas fermés aux changements, nous sommes ouverts à des coopérations encore plus fortes et pourquoi pas, un jour, à une fusion”.

L’élu socialiste estime qu’en l’état, “c’est l’unité des Pays de la Loire qui est aujourd’hui en jeu”.

Le magazine Challenges a publié une carte qui montre que les Pays de la Loire seraient promis à un démembrement dans le cadre d’une “France à douze régions” envisagée par Matignon.

La Loire-Atlantique serait rattachée à la Bretagne, la Vendée à une région Aquitaine-Poitou-Limousin et les départements restants à une région Vallée de la Loire comprenant aussi l’actuelle région Centre.

M. Auxiette souligne :

“Le Premier ministre a lancé un débat : celui de la réduction du nombre des régions. Nous y prendrons part. Mais nous posons un préalable : l’unité des Pays de la Loire, nos régions ne sont pas destinées à une vente à la découpe”.

“La question n’est pas tant celle du redécoupage que celle de l’efficacité”.

Or les Pays de la Loire représentent “un territoire qui marche” et “une région dynamique où les gens sont habitués à travailler ensemble, avec le taux de chômage le plus bas de France” estime l’élu socialiste.

Il note que la région de 3,6 millions d’habitants se veut au “premier rang pour la création d’emplois industriels, la première région sportive de France, la deuxième région agricole, la troisième région industrielle”.

“Il faut faire confiance aux territoires avant de vouloir les dissoudre” dit-il, jugeant qu’un démembrement, un rapprochement avec la Bretagne, la Région Centre, les deux Normandie ou encore la Région Poitou-Charentes devait être étudié.

Une session extraordinaire est prévu le 13 mai et sera “ouverte à des représentants de la société civile du territoire”.

Concernant le redécoupage des régions :

Trois ensembles devrait demeurés intacts : l’Île-de France, la Provence-Alpes Côte d’Azur et la Corse.

Cinq fusions seraient opérés :

– la Bourgogne et la Franche-Comté

– la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais

– la Basse Normandie et la Haute Normandie

– le Languedoc-Roussillon et les Midi-Pyrénées

– l’Auvergne et Rhône-Alpes

Deux entités regrouperaient trois anciennes régions :

-l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes

-le Poitou-Charentes, l’Aquitaine et le Limousin.

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…