9:09 - jeudi décembre 8, 2016

Le président du Pays de la Loire opposé au redécoupage

Avr 14, 2014 208 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Le président de la région Pays de la Loire, Jacques Auxiette (PS) a annoncé lundi la convocation d’une session extraordinaire de son conseil régional face aux risques de « vente à la découpe » de la collectivité en cas de réduction du nombre de régions. Il déclare dans un communiqué :

« Nous ne sommes pas fermés aux changements, nous sommes ouverts à des coopérations encore plus fortes et pourquoi pas, un jour, à une fusion ».

L’élu socialiste estime qu’en l’état, « c’est l’unité des Pays de la Loire qui est aujourd’hui en jeu ».

Le magazine Challenges a publié une carte qui montre que les Pays de la Loire seraient promis à un démembrement dans le cadre d’une « France à douze régions » envisagée par Matignon.

La Loire-Atlantique serait rattachée à la Bretagne, la Vendée à une région Aquitaine-Poitou-Limousin et les départements restants à une région Vallée de la Loire comprenant aussi l’actuelle région Centre.

M. Auxiette souligne :

« Le Premier ministre a lancé un débat : celui de la réduction du nombre des régions. Nous y prendrons part. Mais nous posons un préalable : l’unité des Pays de la Loire, nos régions ne sont pas destinées à une vente à la découpe ».

« La question n’est pas tant celle du redécoupage que celle de l’efficacité ».

Or les Pays de la Loire représentent « un territoire qui marche » et « une région dynamique où les gens sont habitués à travailler ensemble, avec le taux de chômage le plus bas de France » estime l’élu socialiste.

Il note que la région de 3,6 millions d’habitants se veut au « premier rang pour la création d’emplois industriels, la première région sportive de France, la deuxième région agricole, la troisième région industrielle ».

« Il faut faire confiance aux territoires avant de vouloir les dissoudre » dit-il, jugeant qu’un démembrement, un rapprochement avec la Bretagne, la Région Centre, les deux Normandie ou encore la Région Poitou-Charentes devait être étudié.

Une session extraordinaire est prévu le 13 mai et sera « ouverte à des représentants de la société civile du territoire ».

Concernant le redécoupage des régions :

Trois ensembles devrait demeurés intacts : l’Île-de France, la Provence-Alpes Côte d’Azur et la Corse.

Cinq fusions seraient opérés :

– la Bourgogne et la Franche-Comté

– la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais

– la Basse Normandie et la Haute Normandie

– le Languedoc-Roussillon et les Midi-Pyrénées

– l’Auvergne et Rhône-Alpes

Deux entités regrouperaient trois anciennes régions :

-l’Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes

-le Poitou-Charentes, l’Aquitaine et le Limousin.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in