12:57 - dimanche décembre 11, 2016

Les parents de Mia mis en examen et en prison !

Avr 21, 2014 180 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

Après le déclenchement de « l’Alerte enlèvement » mobilisant un dispositif policier international très important, les parents de la petite Mia ont été retrouvés samedi matin. Ils ont été mis en examen et écroués dimanche pour enlèvement et placés en détention provisoire au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, d’après le procureur de la République de Nancy Thomas Pison.

La jeune femme de 36 ans nommée Brigitte, déficiente mentale a été présenté à un juge d’instruction après avoir été en garde à vue, tout comme son compagnon qui est connu des services de justice, il a été condamné à plusieurs reprises pour des vols, violences, stupéfiants et délinquance routière. D’après le procureur :

   « La mère reconnaît la matérialité des faits mais elle ne semble pas avoir une véritable conscience de ce qu’elle a fait ».

La mère qui n’avait pas la garde juridique de son bébé vivait quand même avec elle dans le centre maternel. Vers 23h00 elle s’est enfuie avec le bébé, elle est montée dans la voiture de son compagnon qui l’attendait avec leur fils de 15 ans. Ils ont ensuite pris la direction du Luxembourg et ensuite de la Suisse. Samedi, la famille était interpellée par la gendarmerie.

L’adolescent a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue et à nouveau placé dans une famille. La fillette âgée de 4 mois et demi est retournée dans le centre maternel. Le couple encourt une peine de 30 années de prison.

Thomas Pison avait estimé que « l’Alerte enlèvement » avait joué un rôle « important » dans le dénouement de cette histoire.

Qu’est ce que le plan « Alerte Enlèvement » ?

En février 2006, le plan « Alerte enlèvement » est mis en place, il consiste, en cas de kidnapping d’un enfant mineur, à lancer une alerte massive sur une cinquantaine de canaux de diffusion (télé, internet, radio, panneaux d’affichages dans les villes, les gares et les autoroutes) pour mobiliser la population dans la recherche de l’enfant enlevé et de son ravisseur. Facebook et les applications de smartphones offrent la possibilité aux particuliers de relayer l’information.

Qu’est ce que la déficience mentale ?

C’est une insuffisance mentale traduite par une perturbation de la perception, de l’attention, la mémoire et la pensée ainsi que leur détérioration à la suite d’un processus pathologique. La déficience mentale correspond à un QI inférieur à 69, les conséquences sont des difficultés de réflexion, de conception, de mémorisation et d’évaluation des informations.

Quelques réactions d’internautes :

    « Si c’est sa mère, où est l’enlèvement ? »

    « Une contrainte judiciaire pour les propres parents ? Mais vous marchez sur la tête ? »

   « S’il est avéré que se sont des déficients mentaux, ils n’ont rien à faire en prison, c’est scandaleux ! Il y a des criminels qui vont en hôpital et là se sont les parents !!?? Je rejoins la plupart de ceux qui ont réagi, la justice ne ressemble plus à rien dans ce cas-là plus encore ! »

    « Au moins on sait comment fait la France pour avoir le record de détenus : on met tout le monde en prison, même ceux qui ne le méritent pas vraiment. »

    « Je désapprouve cette décision, qui pour moi, est inadéquate et inhumaine ».

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

News Feed
Filed in