3:29 - mercredi décembre 7, 2016

Le conflit continue en Ukraine et s’aggrave !

Avr 23, 2014 217 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

La vie des ukrainiens ne s’améliore pas ni pour le gouvernement ni pour les séparatistes.

La ville de Slaviansk, rendait aujourd’hui un hommage public à l’église du Saint-Esprit pour les trois hommes tués « à l’arme automatique » dans la nuit de samedi à dimanche par des inconnus dénoncés comme des « fascistes » ukrainiens. Plus tard dans la journée, le ministre ukrainien de la défense diffusait un communiqué :

     « Des inconnus ont tiré sur l’avion AN-30 des forces aériennes ukrainiennes qui effectuait un vol d’observation au-dessus de Slaviansk. Il a été touché par plusieurs balles mais a atterri sans incident ».

L’opération antiterroriste reprend.

Depuis, le récent président ukrainien Olexandre Tourtchinov a annoncé la découverte de deux corps portant des signes de « torture ». L’ « opération antiterroriste » mené contre les séparatistes qui était suspendue depuis pâques a été relancée.

    « J’exige des forces de sécurité la reprise des opérations antiterroristes, destinées à défendre des terroristes les citoyens ukrainiens, qui vivent dans l’Est de l’Ukraine ».

M. Tourtchinov explique avoir pris cette décision après la découverte de corps de deux hommes « sauvagement torturés ». Un des hommes morts, s’appelle Volodymyr Rybak, c’est un élu local du parti pro-occidental Batkivchtchina de Ioula Timochenko.

La police locale a retrouvé le corps le 17 avril « qui ressemble à Rybak », il est resté immergé pendant plusieurs jours. C’est son épouse qui a identifié le corps. Le président affirme :

    « Les terroristes qui ont pris en otage toute la région de Donetsk ont franchi la ligne rouge en torturant des patriotes de l’Ukraine. Ces crimes sont commis avec le soutien total de la Russie ».

La Suède entre dans la danse.

Mardi, la Suède annonçait que son budget annuel consacré à la défense serait augmenté au cours des 10 prochaines années, évoquant la crise en Ukraine et un développement « préoccupant » côté russe. Le gouvernement conservateur a affirmé que les dépenses augmenteraient progressivement jusqu’en 2024.

Cette année le budget de la défense suédoise s’élevait à 47 milliards de couronnes soit environ 5,5 milliards d’euros. Le gouvernement a publié un communiqué dans lequel il déclare :

    « Le passé récent a été marqué par un développement profondément préoccupant à l’intérieur et autour de l’Ukraine. La Russie a occupé certaines parties d’un État souverain ».

L’augmentation du budget sera concentrée sur deux positions : la mer Baltique et l’île suédoise de Gotland. La Suède qui n’est pas membre de l’OTAN veut étendre sa flotte d’avions de chasse de 60 à 70 appareils Jas 39 E mais aussi acheter deux sous-marins pour en détenir 5 et rénover d’autres navires.

Le gouvernement a expliqué que la coopération avec la Russie sur les questions environnementales et nucléaires sera réduite. La préparation militaire de la Suède a fait l’objet de plusieurs interrogations dans les médias locaux surtout après les exercices militaires russes effectués au-dessus de la Baltique simulant en mars une attaque aérienne contre la Suède à son insu.

Les États-Unis envoient des soldats en Pologne.

Les exercices continuent et s’intensifient de part le monde, plusieurs pays ont envoyés des navires effectués des manœuvres de groupe (ex : OTAN, Etats-Unis et Corée du Sud), de défense (la Russie effectue un exercice avec un sous-marin) et de prévention (ex : coopération militaire Ukraine, US et Royaume-Uni).

Mardi 22 avril, Washington accélère le mouvement en envoyant 600 soldats en Pologne et dans les Pays Baltes. Ce « geste » serait destiné à montrer le soutien des US avec l’Otan.

Une compagnie de 150 hommes de la 173e brigade aéroportée de l’armée américaine doit arriver en Pologne ce mercredi. Environ 450 hommes sont attendus dans les prochains jours en Estonie, en Lettonie et en Lituanie pour des exercices « qui doivent avoir lieu au cours des prochains mois et au-delà » d’après le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone.

     « Depuis l’agression russe en Ukraine, nous étudions tous les moyens possibles pour rassurer nos alliés et nos partenaires ».

     « Ce geste est l’expression concrète des obligations qui nous lient en matière de sécurité en Europe. C’est un message adressé à Moscou ».

Ce déploiement durera un mois à l’issue duquel les troupes seront remplacées par d’autres forces de l’US Army.

     « Combien de temps cela va durer ? Je ne peux pas vous donner de dates ou de délais précis. Mais nous examinons la possibilité d’essayer de garder cette présence par rotation tout au long de l’année ».

Le porte-parole n’a pas non plus exclu que les exercices ou entrainements militaires soit étendus à d’autres pays membres de l’Otan dans la région. Ces mesures sont destinés à rassurer les alliés de Washington en Europe de l’Est, inquiets de l’intervention russe en Ukraine. Depuis le début de la crise, le Pentagone a déjà envoyé 12 avions F-16 en Pologne.

Le porte-parole du Pentagone a précisé qu’il s’agissait d’opérations américaines sans rapport avec l’OTAN, il note qu’aucune objection n’a été exprimé par les membres de l’Alliance. Le ministre des Affaires étrangères Edgars Rinkevics a salué ce déploiement de soldats y voyant « un important signe de solidarité de l’Otan ».

Le vice-président américain Joe Biden en visite à Kiev a mis en garde la Russie mardi contre « l’isolement » qui la menace si elle continue de vouloir « démembrer » l’Ukraine en soutenant les insurgés séparatistes dans l’Est.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in