9:10 - vendredi décembre 2, 2016

La Corée du Nord teste un missile intercontinental !

Mai 2, 2014 237 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Des images satellites indiquent que la Corée du Nord teste la propulsion d’un missile intercontinental balistique (ICBM), selon un institut américain de l’université de Johns-Hopkins. Pyongyang a réalisé un ou plusieurs essais de ce qui constitue surement le premier étage d’un missile ICBM KN-08 monté sur lanceur mobile.

En tout, trois essais de moteur KN-08 ont été repérés depuis la mi-mai 2013. L’institut estime que la prochaine étape devrait être un tir.

    « Logiquement, la prochaine étape technique dans le développement du missile serait un tir d’essai ».

La Corée du Nord, pays très actif concernant la mise au point et les tests d’armement depuis quelques années, était parvenue en 2012 à placer un satellite en orbite avec le lancement réussi d’une fusée Unha-3. Ce tir, très mal accepté par la communauté internationale, a été condamné comme un tir d’essai balistique et le pays a du faire face à de nouvelles sanctions provenant du Conseil de sécurité des Nations unies.

Deux mois plus tard, la Corée du Nord procédait à un troisième essai nucléaire. L’inquiétude demeure quand à l’imminence d’un quatrième essai nucléaire, Pyongyang devrait effectuer cet essai très bientôt à cause de la situation politique actuelle (visite d’Obama en Corée du Sud) qui permet à ce pays de faire entendre sa voix totalitaire.

Le développement du programme spatial nord-coréen est conséquent à l’image de l’Unha-3 qui mesure 30m de haut et des aménagements de pas de tir, sur le site de Sohae spécialisé dans le lancement de fusée, qui permettrait d’accueillir des engins de 50 mètres et disposant de la capacité de frapper directement les États-Unis. Les travaux sur ce site devrait s’achever cet été.

Pyongyang assure que son programme spatial est purement scientifique alors que la Corée du Sud et les États-Unis affirment que le régime développe des missiles intercontinentaux en infraction aux sanctions de l’ONU qui s’alourdissent au fur et à mesure que le temps défile. Les dernières images satellites montrent une activité intense sur son principal site d’expérimentation nucléaire ce qui confirme la possibilité d’un quatrième essai imminent.

D’après les experts, les lanceurs de type KN-08 ne sont que de vulgaires copies. Pyongyang ne posséderait pas d’engins intercontinentaux vraiment fonctionnels, supposition confirmée par un tir de 2012 soulignant l’incapacité de la fusée-missile à revenir dans l’atmosphère pour aller frapper sa cible.

En revanche, la Corée du Nord serait sur le point de maîtriser la miniaturisation de charges nucléaires contenues dans l’ogive d’un missile. La communauté internationale surveille donc de prêt ce pays, grand ennemi de la Corée du Sud et des États-Unis qui les menace régulièrement de frappe nucléaire et pourrait déclencher une guerre nucléaire totale.

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in