9:10 - lundi décembre 5, 2016

Une femme percutée par un RER : un homme s’est présenté à la police

Mai 3, 2014 173 Vues Mathilde F. 2 Commentaires
single-thumb.jpg

Un homme s’est présenté vendredi dans un commissariat parisien, il se dit responsable de la bousculade ayant entrainé la mort d’une femme percutée par une rame de RER. Ce jeune homme de 25 ans est venu de lui-même au commissariat du XIIème arrondissement où il a été placé en garde à vue vers 22h50.

Mercredi matin, à l’intérieur de la station du RER-B Universitaire un homme avait enjambé le tourniquet donnant accès au quai. Une bousculade se produisit alors déséquilibrant une dame de 74 ans qui s’est cogné au marche-pied du RER  au moment même où le train entrait en gare. La victime a ensuite été transportée à l’hôpital de la Piété-Salpêtrière, elle souffrait d’un traumatisme crânien et de douleurs au dos, les médecins n’ont pas réussi à la sauver, elle est décédée peu après son arrivée à l’hôpital.

L’enquête est assurée par la sûreté régionale des transports de la préfecture de police de Paris. D’après les premiers éléments récoltés, l’homme n’aurait pas bousculé volontairement la victime et aurait tenter de la rattraper avant de prendre la fuite.

Deux jours avant, un autre accident se produisait, une femme de 36 ans a elle-aussi été poussée par un voyageur sur la voie de la station Edgar-Quinet. Elle s’en est sorti indemne grâce à l’aide des autres voyageurs présents à ce moment-là.

Que risque l’homme responsable de la mort de cette dame ?

Il risque d’être inculper d’ « homicide involontaire » qui est définit dans le droit pénal avec l’article 221-6 :

    « Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l’article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

En cas de violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende ».

Dans le cas de l’accident, l’homme n’a pas respecté la loi en tentant de frauder et a mis en danger la vie d’autrui. Il risque donc de se retrouver en prison et de payer une forte amende, c’est maintenant à la justice de statuer sur son cas.

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in