5:27 - mercredi décembre 7, 2016

15 morts pendant un match de football au Congo !

Mai 12, 2014 241 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

En République Démocratique du Congo, pays d’Afrique centrale situé de part et d’autre de l’équateur un match de football, opposant l’ASV Club et le Tout Puissant Mazembe, a dégénéré dimanche à Kinshasa causant la mort de 15 personnes. L’ASV Club est très populaire dans la région et le TP Mazembe est une équipe plusieurs fois championne d’Afrique basée à Lubumbashi, elle appartient à l’homme d’affaires Moïse Katumbi qui est aussi gouverneur de la province minière du Katanga.

Le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta a déclaré à la presse :

    « Le bilan à l’heure actuelle est de 15 morts et 21 blessés ».

Il s’est rendu en compagnie du ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, à l’hôpital Mama Yemo où 14 morts et 21 blessés ont été transférés. Les deux clubs se rencontraient lors de la sixième et dernière journée du play-off de la première division.

    « Les supporters de V.Club n’ont pas digéré la prestation de leur club et le succès de Mazembe sur leur équipe. Ils ont alors commencé à lancer des projectiles sur l’aire de jeu, poussant l’arbitre à interrompre la rencontre de temps en temps » d’après Radio Okapi, parrainé par l’ONU.

La Radio-Télévision nationale congolaise a indiqué dans son journal :

    « La rencontre s’est soldée par une pluie de pierre, suivie par une bousculade dans les trois dernières minutes de la deuxième mi-temps alors que le Tout Puissant Mazembe menait par un but à zéro ».

La police est intervenue en lançant des gaz lacrymogènes censés calmer les supporters de l’ASV Club. D’après Radio Okapi, cela a entraîné « une débandade dans les gradins et dans cette confusion un mur du stade s’est écroulé et une porte a également été cassée ».

Avant le match, plusieurs de dizaines de policiers étaient déployés au abord du stade Tata Raphaël, les dernières rencontres entre les deux équipes ayant été tendues. Le gouverneur M.Kimbuta a assuré :

     « Une commission d’enquête a été mise en place pour dégager les responsabilités. Les responsables seront connus et la loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur ».

 
l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in