7:31 - lundi décembre 5, 2016

Lycéennes enlevées au Nigéria : la mobilisation générale #BringBackOurGirls

Mai 12, 2014 198 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Mi-avril 276 lycéennes ont été enlevées par les islamistes de Boko Haram dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » qui exigent la libération de prisonniers islamistes. Le silence était totale mais depuis une mobilisation générale s’est déclenchée à travers le monde entier.

#BringBackOurGirls qui signifie « ramenez nos filles » a été lancée par des femmes nigériennes qui espéraient mobiliser de nombreuses personnes dans l’espoir de retrouver ces lycéennes. Hadiza Bala Usman, une des femmes à l’origine du mouvement explique qu’elle désirait attirer l’attention.

    « J’étais inquiète de notre silence face à cette terrible attaque. Il s’agissait juste de six personnes au départ, et chacun a peu à peu rajouté des noms à cette liste ».

Cette expression a été reprise publiquement par Obiageli Ezekwesili, vice-présidente de la Banque mondiale et ancienne ministre de l’Éducation au Nigeria, pendant un discours prononcé le 23 avril à Port Harcourt. Puis Ibrahim Abdullahi, un avocat nigérian la reprend en premier en hashtag en citant l’ex-ministre.

Depuis le slogan a été largement relayé par 3 millions de personnes. #BringBackOurGirls a été repris par une multitude de personnalité dont des hommes politiques, des chanteurs, acteurs, peoples et de nombreux anonymes.

Parmi les personnalités connus la première dame Michelle Obama, la Chancelière allemande Angela Merkel, et des personnalités françaises tels que Christiane Taubira, Cécile Duflot, Najat Vallaud-Belkacem, Olivier Véran, Yves Jégo et sa femme, David Assouline, Jean-Christophe Lagarde, Alain Juppé et Marie Arlette Carlotti.

 

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in