1:14 - dimanche décembre 11, 2016

Roland-Garros 2014 : tous les résultats du premier tour

Mai 26, 2014 272 Vues Cyprien B. 0 Commentaires

Ça y est : la 113ème édition du légendaire tournoi de Roland-Garros est lancée ! Cela faisait 350 jours que tous les fans de tennis attendaient avec impatience une nouvelle quinzaine riche en émotions.

Sur Actu-Mag, vous pouvez suivre chaque jour tout ce qu’il se passe sur la terre, mais aussi en dehors !

Mardi 27/05 :

Mais que se passe-t-il ?

Abandons, blessures, surprises, contre-performances… C’est aussi ce qui fait le charme de Roland-Garros. Ce mardi encore, la logique n’a pas toujours été respectée.

On a notamment eu droit à l’élimination de Grigor Dimitrov (TdS 11) en trois sets face à Ivo Karlovic (6-4 ; 7-5 ; 7-6(4)).

Quand ce n’est pas un mauvais match, ce sont les conditions physiques qui font pécher les favoris. Aujourd’hui, ni Tommy Haas (TdS 16) ni Nicolas Almagro (TdS 21) n’auront tenu un set. Le premier souffrait d’une épaule alors qu’il menait 5-2 face à Jurgen Zopp ; alors que le second était touché au pied gauche, et à déclaré forfait après avoir perdu les 5 premiers jeux de la rencontre face à Jack Sock. L’espagnol était l’un des 3 seuls joueurs à avoir réussi à battre Nadal sur terre cette saison.

La blessure, c’est aussi ce qui a gâché la journée de Michaël Llodra. Car si le Français ne partait pas favori face à la tête de série n°24 Fernando Verdasco, il aurait pu espérer mieux pour son dernier Roland-Garros. Le spécialiste du double, paralysé par des douleurs dorsales, a été incapable de produire son jeu, malgré la motivation et le soutien du public. « Mika » aura tout de même eu droit à une standing ovation de la part du public et de son adversaire ; ainsi qu’à un bel hommage rendu par Jean Gachassin, président de Fédération Française de tennis, et Arnaud Clément, son ancien partenaire de double, actuellement capitaine de l’Equipe de France de Coupe Davis.

Les autres têtes de série se sont plutôt bien débrouillées, à l’image de David Ferrer, qui a facilement éliminé Igor Sijsling (6-4 ; 6-3 ; 6-1). Andy Murray est passé aussi mais a lui concédé une manche aux Kazakh Andrey Golubev (6-1 ; 6-4 ; 3-6 ; 6-3). Le Sud-Africain Kevin Anderson a lui battu rapidement le Français Stéphane Robert (7-5 ; 6-3 ; 6-4). Philipp Kohlschreiber (TdS 28) et Andreas Seppi (TdS 32) ont aussi passé le premier tour sans trop de difficultés.

Le bilan des tricolores est plutôt bon en ce troisième jour de compétition, en tout cas pour les têtes d’affiche Richard Gasquet et Gaël Monfils, qui ont enflammé les courts cet après-midi. Le n°1 français s’est défait en  1h37 de Bernard Tomic. Quant à « la Monf », il n’est pas tombé dans le piège Victor Hanescu. En 4 sets, il bat le Roumain et se prépare à affronter Jan-Lennard Stuff, tombeur du Français Albano Olivetti. Les deux Français seront accompagnés au second tour par Axel Michon, un jeune Normand de 23 ans, 206ème joueur mondial, qui a su vaincre le 71ème ATP Bradley Khlan. Même s’il lui a fallu près de 4h pour venir à bout de l’Américain, il a montré qu’il méritait son invitation au tournoi. Le Granvillais tentera de rééditer cet exploit au second tour, face au 20ème mondial, Kevin Anderson.

Un miracle qui rappelle celui de Lucas Pouille qui, l’an passé, avait eu un parcours similaire. Détenteur d’une wild-card, il avait passé deux tours, dont un face à Grigor Dimitrov, à seulement 19 ans, alors qu’il n’était classé que 324ème mondial. Mais cette année, le Nordiste a beau avoir gagné 134 places au classement, il a trébuché sur la première marche. Il n’aura pas résisté longtemps au spécialiste de la terre, Juan Monaco (6-3 ; 6-1 ; 6-4).

Pas la surprise attendue

Car oui, on pouvait espérer une surprise, de la part de la jeune et surprenante Caroline Garcia. La Lyonnaise affrontait pour son premier tour Ivanovic, tête de série n°11. Mais sa bonne saison laissait entrevoir une possibilité de victoire. Au final, la Serbe s’est imposée 6-1 ; 6-3 en 1h07 de jeu… pas vraiment à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer.

En revanche, l’exploit du jour vient de la Française Kristina Mladenovic, 103ème joueuse mondiale, qui a battu la seconde Li Na, gagnante ici en 2011. La Chinoise s’est inclinée 7-5 : 3-6 ; 6-1

Lundi 26/05 : Entre évidences, surprises, et déceptions

La hiérarchie est respectée.

3 sets à rien : c’est souvent le tarif lorsqu’on affronte un top 10 mondial au premier tour. Et ça s’est encore vérifié ce lundi avec l’entrée en lice de Nadal et Djokovic. Le Serbe a battu le Portugais Sousa 6-1 ; 6-2 ; 6-4 ; pendant que l’Espagnol étrillait l’Américain Ginepri 6-0 ; 6-3 ; 6-0.

Fabio Fognini, tête de série n°14, a lui dominé Beck  6-4 ; 6-4 ; 6-1 assez rapidement. Robredo a dû bataillé en revanche, après avoir perdu le premier set 6-4 face à James Ward. Il lui aura finalement fallu près de trois heures pour se défaire de l’Anglais (6-4 ; 6-2 ; 6-4 ensuite). Ernests Gulbis (TdS 18), Marin Cilic (TdS 25), Feliciano Lopez (TdS 26) et Roberto Bautista Agut (TdS 27) ont également décroché leur billet  de pour le second tour, tous en 3 sets.

Enfin, presque…

Les têtes de série ont généralement bien négocié leur premier match, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Le tout récent n°3 mondial, Stanislas Wawrinka, impressionnant depuis le début de saison, a été battu par le 41ème joueur mondial ! En 4 manches, Guillermo Garcia-Lopez a réussi l’exploit de la journée, et peut-être même de la semaine, tant le Suisse débarquait comme un cador sur la terre de Paris.

Le Japonais Kei Nishikori, numéro 10 au classement ATP, n’aura pas inscrit le moindre set dans ce tournoi. Il s’est incliné face au Slovaque Martin Klizan, 59ème mondial (7-6(4) : 6-1 ; 6-2). Sans doute les répercussions de sa blessure au dos, qui avaient provoqué sa défaite en finale à Madrid face à Nadal. Une mauvaise surprise comparable à celle que le Russe Teymuraz Gabashvili (58ème joueur mondial) a réservée à la tête de série n°30, Vasek Pospisil, battu 6-4 ; 6-2 ; 6-3.

Allez les Bleus !

Ça y est, les encouragements pour les tricolores ont commencé dans les tribunes de la vingtaine de courts sur lesquels se déroulent les matches.

Les spectateurs du Lenglen n’ont eu que 94 minutes pour admirer la forme impressionnante de Gilles Simon, apparemment remis des nombreuses blessures qui l’ont touché depuis le début de la saison. Ce lundi, il n’a fait qu’une bouchée du Croate Ante Pavic (6-1 ; 6-1 ; 6-3).

Le Bordelais Kenny De Schepper a fait encore mieux : 20 minutes sur la terre, et retour aux vestiaires. Son adversaire Albert Montañés a en effet dû abandonner après 4 jeux (3-1 pour le Français), à cause d’une entorse à la cheville.

Benoît Paire aussi a fait vite pour remporter son match contre Alejandro Falla (6-3 ; 6-4 ; 7-6(4) / 98 minutes de jeu). Tout comme Adrian Mannarino, 89ème mondial, qui a réussi à faire tomber le 48ème, Yen-Hsun Lu, en 74 minutes.

Malheureusement, les tricolores n’ont pas tous gagné. Nicolas Mahut a cédé en 4 sets face à Mikhail Kukushkin et Paul-Henri Mathieu a perdu en 3 sets face à l’Autrichien Dominique Thiem. Par ailleurs, Julien Benneteau a vécu une véritable désillusion sur le court n°1. Après avoir concédé les 2 premières manches, le Français était revenu à 2-2 après 2 heures de jeu. Dans le dernier set (qui ne se peut se terminer par un jeu décisif), l’Argentin Facundo Bagnis, issu des qualifications, a fini par l’emporter 18 jeux à 16 ! Le match aura duré presque 4h30 !

 Des favorites impériales, et des Françaises pas brillantes.

Ce lundi, le talent du tennis français a plus été porté par les hommes que par les femmes. Seules deux d’entre elles ont remporté leur match du jour.

Alizé Cornet d’abord, la n°1 française, qui n’a pas eu trop de mal face à Ashleigh Barty, qu’elle a battu en une heure de jeu, 6-2 ; 6-1. La Niçoise pourrait, si elle continue sur sa lancée, affronter Radwanska (n°3 mondiale) en huitièmes de finale. La seconde victoire tricolore du jour vient de la surprenante Pauline Parmentier (n°145 WTA), invitée par les organisateurs, qui a su vaincre la tête de série n°17, Roberta Vinci.

Toutes les autres joueuses françaises ont sombré.

Mathilde Johansson s’est inclinée en 2 manches face à Karolina Pliskova (6-1 ; 7-6(5)). Ni Virginie Razzano, battue par la tête de série n°9, Dominika Cibulkova (7-5 ; 6-0), ni Fiona Ferro, vaincue par Sabine Lisicki (TdS 16) 6-1 ; 7-5 ; n’ont pu faire mieux.

Les favorites ont fait régner l’ordre sur la terre ce lundi. Aucune n’a perdu face à une moins bien classée. Petra Kvitova (TdS 5), Maria Sharapova (TdS 7), Eugénie Bouchard (TdS 18), Samantha Stosur (TdS 19) et Andrea Petkovic (TdS 28) ont toutes fait au plus vite : 2-0 pour tout le monde. Seule Elena Vesnina (TdS 32) a dû batailler pendant trois manches ; mais la Russe s’est tout même qualifiée pour le prochain tour.

Dimanche 25/05 : Coup d’envoi

Pas de problème pour les favoris…

Les « gros » du circuit, hommes ou femmes, n’ont pas eu trop de difficultés à passer ce premier tour.

En commençant par Federer, tout juste papa de jumeaux, ce qui ne l’a pas empêché de se défaire du Slovaque Lacko en 3 sets (6-2 ; 6-4 ; 6-2) en  moins de 90 minutes. Même résultat pour Milos Raonic, tête de série n°8, à qui 3 sets ont suffi pour mettre fin aux espoirs de Nick Kyrgios (6-3 ; 7-6(1) ; 6-3). Une sentence comparable à celle qu’a subie Pierre-Hugues Herbert, battu 7-6(5) ; 7-6(4) ; 7-5 face au géant John Isner, tête de série n°10. Le jeune Français, invité par l’organisation du tournoi, disputait à 23 ans son premier Roland-Garros. Il aura tenu plus de 2h30, mais en vain.

Tomas Berdych est également passé, en trois sets, face au Polonais Polansky (6-3 ; 6-4 ; 6-4) ; alors que Youzhny a dû batailler pendant 3 heures et 5 sets pour se défaire de Pablo Carreno Busta, 68ème joueur mondial.

Pas de soucis en revanche pour Jo-Wilfried Tsonga, qui est sorti vainqueur du choc franco-français face à Edouard Roger-Vasselin (7-6(4) ; 7-5 ; 6-2). Tout comme Jérémy Chardy, qui lui était opposé à l’Espagnol Daniel Gimeno Traver (7-5 ; 6-2 ; 6-2).

On peut également noter les qualifications de Nieminen, Stepanek et Janowicz, qui ont tous concédé au moins un set face à des adversaires moins bien classés.

… Ni pour les favorites

En effet, les têtes de séries féminines n’ont pas éprouvé la moindre crainte durant leurs matches respectifs.

Le public du Central aura vu une domination sans partage des grandes favorites que sont Agnieszka Radwanska ou Serena Williams.

La Polonaise, n°3 au classement WTA, a expédié la Chinoise Zhang 6-3 ; 6-0 en à peine une heure de jeu. Même type de match, ou plutôt d’échauffement, pour la meilleure joueuse mondiale, qui n’a fait qu’une bouchée de la jeune Française Alizé Lim. La jeune Parisienne, 135ème tenniswoman au monde, a tout de même montré une grande détermination devant son public.

Vénus Williams a voulu imiter sa petite sœur face à Bencic et a plutôt bien réussi (6-4 ; 6-1). Les autres têtes de série que sont Angelique Kerber, Daniela Hantuchova et Carla Suarez Navarro sont toutes passées, contrairement à Kaia Kanepi, la seule éliminée de cette première journée.

Et nos Françaises ?

Bilan mitigé pour les Françaises. Car si Claire Feuerstein a battu Govortsova 6-1 ; 7-5 ; on ne peut pas en dire autant d’Alizé Lim, battue par Serena Williams, et d’Amandine Hesse, qui malgré sa victoire 6-3 dans le premier set s’est faite éliminer par l’Autrichienne Meusburger (3-6 ; 6-4 dans les deux derniers sets).

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in