9:41 - mercredi décembre 7, 2016

Avertissement de la Cour des comptes : le prix de l’électricité va augmenter

Juin 3, 2014 235 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

Le coût de l’énergie nucléaire (75 % de l’électricité en France) devrait fortement augmenter à cause des sommes investis pour rénover les vieilles centrales d’EDF, selon la Cour des comptes. Ce qui veut dire que les factures d’électricité ne pourront qu’augmenter comme l’explique Liberation avec AFP.

Le coût de production moyen des 19 centrales nucléaires françaises à augmenter. En effet, le prix était de 49.6 euros en 2010 et de 59.8 euros en 2013. Cette augmentation n’est pas négligeable surtout à cause du coût de l’électricité nucléaire produite par EDF (groupe détenu à 84,4 % par l’État) représente 40% du prix de l’électricité payé par les consommateurs. Les tarifs de l’électricité augmenteront de 5% cet été au mois d’août comme en 2013.

La justification de cette augmentation, la « forte croissance » des dépenses d’exploitation (+11%) d’EDF (achats de combustibles, impôts, logistique, personnel,etc.).

Le président de la chambre de la Cour, Gilles Pierre Lévy, a affirmé devant la commission d’enquête parlementaire sur le coût de la filière nucléaire :

  « On a un risque de continuation d’augmentation des dépenses d’exploitation ».

Pour prolonger la durée de vie de 58 réacteurs nucléaires de 10 ans, EDF investira 55 milliards d’euros d’ici à 2025. La Cour n’est pas du même avis et évalue la somme à investir à 62,5 milliards d’euros et même 110 milliards jusqu’en 2033. Évidemment, les consommateurs d’électricité devront largement contribuer à payer la facture.

Les politiciens doivent prendre une décision rapide

Dans le projet de loi sur la transition énergétique, le but serait d’utiliser 50% d’énergie nucléaire soit 25% de moins qu’en ce moment. Mais comment y parvenir ? La méthode à employer dépend fortement des positions des gens. Il y a les partisans d’une sortie du nucléaire mais aussi les défenseurs du « tout nucléaire » et enfin ceux qui ne se mouillent pas et souhaite plutôt prolonger la durée de vie de certaines centrales mais pas toutes.

Peut importe la décision finale, la Cour des comptes insiste sur la rapidité et la nécessité de se prononcer pour l’État sur la prolongation des réacteurs pour qu’EDF chargé de l’entretien puisse mettre en œuvre les opérations de maintenance.

La juridiction pointes de « forte incertitudes » dans le calcul des futures dépenses de la filière nucléaire, elle donne l’exemple du démantèlement du parc nucléaire et gestion de déchets radioactifs, dont le projet de stockage profond Cigéo à bure en Meuse (environ 500 millions d’euros). La Cour explique aussi qu’elle n’est pas en mesure de calculer le prix des futur EPR qui remplaceront les réacteurs existants, elle les juge toutefois approximativement supérieur à ceux actuels.

Pour le député PS, Jean Paul chanteguet, cette étude est l’occasion de comparer les prix entre les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire:

Un exemple avec l’EPR en construction à Flamanville (Manche) devrait coûter 8,5 milliards d’euros, trois fois plus que le budget initial. L’écologiste Denis Baupin qui rapporte la commission d’enquête explique la transition énergétique devient impérative comme le relate ouest france.

Vos réactions

News Feed
Filed in