1:17 - dimanche décembre 4, 2016

Sébastien Ogier continue sur sa lancée en Sardaigne

Juin 8, 2014 258 Vues Cyprien B. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Le championnat du monde des Rallyes reprenait ce week-end du côté d’Alghero, petite ville au nord-ouest de la Sardaigne. Sixième manche de la saison, ce rallye a changé ses habitudes cette année : c’est la première fois en dix ans que le camp de base n’est pas installé à Olbia. Les pilotes engagés réaliseront en quatre jours un aller-retour Alghero-Cagliari, le tout décomposé en 17 spéciales, sur terre. L’année dernière, Ogier s’était imposé devant Neuville et Latvala.

Le pilote français, déjà leader au classement général, s’est encore une fois imposé au terme de 4 jours de course, devançant Østberg (+1’23″1) et Latvala (+1’32″8). C’est le 4ème succès en 6 rallyes pour le Gapençais, les 2 autres étant été remportés par son coéquipier. Il est donc en tête dans ce championnat du monde, avec 33 points d’avance sur Latvala (FIN) et 72 sur Østberg (NOR). Au classement constructeurs, Volkswagen (217 pts) a 108 points d’avance sur Citroën, une marge qui, au vu des performances des pilotes, devraient permettre à l’écurie allemande de terminer tranquillement la saison. La prochaine étape se déroulera en Pologne fin juin. Ensuite, nous basculerons dans la deuxième moitié de championnat, avec les rallyes de Finlande et d’Allemagne en août.

Ogier, Ostberg et Ltvala fêtent la fin du rallye au champagne.

Ogier, Ostberg et Latvala fêtent la fin du rallye au champagne.

Le résumé de la course :

Jeudi matin, Robert Kubica (POL) a remporté le traditionnel Shakedown devant les incontournables pilotes Volkswagen. Puis, dans la soirée, Mikko Hirvonen (FIN), sur sa Ford Fiesta, s’est imposé lors de la première spéciale dans les rues de Cagliari, une manière de se montrer plus que de creuser les écarts.

Vendredi, le rallye a vraiment débuté, avec 150 km au programme, divisés  en 4 spéciales parcourues chacune à deux reprises. Les pilotes sont partis sur la défensive, comme c’est souvent le cas en début de week-end. Résultat : les Hyundai de Neuville (BEL) et Hänninen (FIN), pourtant absentes depuis le début de saison, ont pris la tête lors des spéciales 2 et 3, ainsi qu’au général. La voiture d‘Hirvonen part en fumée sur la liaison entre les spéciales 3 et 4 ; il doit abandonner. Ensuite, les deux Hyundai, pour des soucis de pilotage et mécaniques, ont perdu beaucoup de temps. Latvala, faisant face à des problèmes de freinage, et Ogier, parti dernier (et donc sur un revêtement plus compliqué) n’ont commencé à se montrer dangereux que lors de l’ES 5, dont le scratch est réalisé par le Finlandais. Les deux suivantes sont également remportées par le pilote Volkswagen, qui passe premier au classement. En fin de journée, Ogier réalisera son premier scratch (contre 4 pour son rival de coéquipier). Le Gapençais termine ce vendredi deuxième, à 22 secondes de son coéquipier. Østberg, Mikkelsen et Kubica complètent le top 5. 

Samedi, 160 km à parcourir à décomposer en deux passages sur les spéciales de Monte Olia (19,3km) et Monte Lerno (59,1km). C’est cette dernière qui a sans doute profité le plus au pilote Haut-Alpin. Après avoir perdu à nouveau des secondes dans la première spéciale de la journée (remportée par Latvala), Sébastien Ogier a signé le scratch sur les 59km de l’ES 11 et a repris du temps à son coéquipier, qui a dû lever le pied pour éviter la surchauffe. L’après-midi, le champion du monde en titre attaque et est le plus rapide à chaque fois. Dans l’ES 12, Robert Kubica arrache sa roue avant-droite et passe 9ème au général. Pendant le deuxième passage du Monte Lerno, le leader perd deux minutes pour changer une roue, après avoir touché une pierre. A la veille de la dernière journée de course, le Français passe en tête et possède une bonne marge de 1’40 » sur Østberg, et plus de 2 minutes sur Latvala.

Dimanche, 47km de chrono dont une PowerStage de 9km. La première place quasiment assurée, Ogier a pu lever le pied. Østberg, à la bataille pour conserver la seconde place, signe le premier scratch de la journée. Latvala est plus rapide sur la deuxième, mais ne reprend qu’une seconde et demie à peine. Le Finlandais continue d’attaquer en ES 16 mais mais pas suffisamment pour menacer le Norvégien. Pour conclure en beauté, les trois Volkswagen ont brillé sur la PowerStage. Mikkelsen signe le scratch devant Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier.

Classement final :
  1. Sébastien OGIER (FRA – Volkswagen Polo) : 4h02’37″8
  2. Mads Østberg (NOR – Citroën DS3) : +1’23″1
  3. Jari-Matti Latvala (FIN – Volswagen Polo) : +1’32″8
  4. Andreas Mikkelsen (FIN – Volkswagen Polo) : +2’39″3
  5. Elfyn Evans (GBR – Ford Fiesta) : +4’41″8

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in