11:15 - mercredi décembre 7, 2016

Critérium du Dauphiné : Trofimov en solitaire à Gap

Juin 11, 2014 260 Vues Cyprien B. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

La quatrième étape du Critérium se disputait ce mercredi, au départ de Montélimar. 167km, une difficulté avant un col de deuxième catégorie et une descente dangereuse et difficile sur Gap, ville d’arrivée du jour… le profil laissait présager un beau spectacle et de probables changements au classement général.

La réalité est un peu moins animée : la chaleur a étouffé le peloton, qui n’a pas su revenir sur une échappée matinale à 13 coureurs, dont l’avance n’était pourtant pas insurmontable. Yury Trofimov (RUS – Katusha) a su saisir sa chance. Parti à 15km de l’arrivée, dans le Col de Manse, le Russe a résisté au retour de ses compagnons d’échappée, pour finir en solitaire à Gap.

La course

Seuls 161 coureurs composaient le peloton ce matin au départ de Montélimar, suite aux abandons de Daan Olivier (NED – Giant-Shimano), Benat Intxausti Elorriaga (ESP – Movistar) et Thor Hushovd (NOR – BMC).

Après quelques kilomètres ce matin, Lieuwe Westra (NED – Astana) a tenté sa chance, lui qui était déjà sorti du peloton hier à l’approche de l’arrivée. Le Hollandais s’est rapidement fait reprendre. Puis c’est au tour de 9 coureurs de quitter le groupe, parmi lesquels Kwiatkowski (POL – OPQS), Chavanel (FRA – IAM) et Vichot (FRA – FDJ) notamment.

La bonne échappée sera celle partie au kilomètre 21, composée de 13 coureurs, dont les Français Romain Sicard (Europcar) et Maxime Bouet (AG2R), mais aussi Jan Bakelants (BEL – OPQS), Peter Velits (SVK – BMC) ou encore Yury Trofimov (RUS – Katusha). Le coureur d’AG2R-La Mondiale est le danger principal pour le maillot jaune ; il est le mieux classé du groupe. Le natif de Belley (Ain) est 23ème au classement, avec 2’43 » de retard sur Christopher Froome. En cas de non-retour du peloton, il pourrait entrer dans le top 10, voire même s’emparer du maillot jaune s’il conserve une avance suffisante.

echapee

Après quelques kilomètres, on apprend l’abandon de Lachlan Morton (AUS – Garmin-Sharp), arrivé dernier hier, loin derrière ses concurrents. En début d’après-midi, c’est Gianni Meersman (BEL – Lotto-Belisol) qui jettera l’éponge.

Au sommet de la première difficulté de la journée, la côte de Rosans (catégorie 4), Bakelants passe en tête, mais n’empoche que 3 points.

Etant montée jusqu’à 4’50 » dans la journée, l’avance du groupe de tête a régulièrement faibli. A 35km de l’arrivée, les 13 hommes ne comptaient que 4 minutes d’avance, pas de quoi aller jusqu’au bout à priori, si le peloton se met à rouler dans le Col de Manse.

L'échappée s'approche de Gap.

L’échappée s’approche de Gap.

A 21km de l’arrivée, dans l’ascension de la dernière difficulté, l’échappée éclate : Caruso (ITA – Cannondale) attaque, suivi par Bouet et Velits. Ils ne sont plus que trois à mener la course désormais. Un grand nombre de coureurs sont décrochés par le peloton, dont Thomas Voeckler (FRA – Europcar), Kévin Reza (FRA – Europcar), le maillot à pois, ou encore Rein Taaramae (EST – Cofidis).

A 20 km de la ligne, le groupe de 13 se reconstitue, et compte moins de deux minutes de marge sur la tête du peloton, dirigé par Sky et Saxo-Tinkoff. Christophe Le Mével (FRA – Cofidis) tente alors sa chance, et part seul devant le peloton, à la poursuite des leaders, qui ont repris un peu d’avance.

A 2km du sommet, soit 14 de l’arrivée, Yury Trofimov prend le pari de finir en solitaire l’ascension et la longue et difficile descente sur Gap. Romain Bardet (FRA – AG2R) sort du peloton et rattrape rapidement ses prédécesseurs. Si bien qu’on le retrouve dans un groupe de 3 poursuivants du leader de la course, accompagné de Tejay Van Garderen (USA – BMC) et Ryder Hesjedal (CAN – Garmin-Sharp).

Trofimov maintiendra un écart avec ses poursuivants, suffisant pour finir seul  dans la longue ligne droite d’arrivée. Derrière lui, Gustav Larsson (SUE – IAM) passe la ligne devant Pim Ligthart (NED – Lotto-Belisol), Lars-Petter Nordhaug (NOR – Belkin) et Peter Velits.

trofimov

 

L’étape de demain

Demain, les coureurs repartiront de Sisteron, à la frontière entre les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence, au sud de Gap. Le peloton remonteront au nord, passeront par Tallard, une petite ville de 2000 âmes, qui accueillera en juillet le départ d’une étape du Tour ; avant de gravir à nouveau le Col de Manse(catégorie 2), mais par un autre versant, comme c’était le cas sur le Tour de France 2013. Puis il lui faudra escalader la côte du Motty (catégorie 3), en Isère, près du village de Corps.

La côte du Pont Haut (catégorie 3), située juste avant le sprint, pourrait causer quelques dégâts à l’arrière du peloton. Le sprint intermédiaire, au kilomètre 128, se disputera sur la ligne d’arrivée à La Mûre. Ensuite, les coureurs devront réaliser une boucle 65km, présentant un col de 3ème catégorie (col de Malissol), ainsi que le col de la Morte (catégorie 2). Avant de devoir remonter la côte de Laffrey (catégorie 2), le peloton devra descendre des lacets sur une quinzaine de kilomètres ; puis viendra le retour vers La Mûre et l’arrivée. Une chose est certaine : les purs sprinters ne seront pas à leur aise sur la route demain. On s’attend plutôt à une victoire d’un baroudeur. L’échappée matinale, s’il elle ne comprend pas plus de 10 coureurs et pas de bons grimpeurs, aura peu de chances d’arriver au bout. En revanche, un petit groupe qui partirait après le premier passage par La Mûre, aurait de grandes chances de jouer la victoire. Les écarts devraient être chamboulés demain. On s’attend à plusieurs batailles : une pour le maillot jeune, que Chris Froome va avoir du mal à défendre ; une pour le maillot à pois dont le porteur, Kevin Reza, pourrait se trouver dans l’échappée afin d’additionner un maximum de points, et une pour la victoire, évidemment, que de nombreux coureurs tenteront d’accrocher.

Profil E

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in