9:15 - dimanche décembre 4, 2016

Les Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC) sont inquiets, ils n’iront pas aux aéroports

Juin 11, 2014 286 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
LUMINEUX_TAXI_PARISIEN

Ce mercredi, se déroule la « journée de mobilisation européenne » des taxis qui manifestent contre les VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur). Ce matin plusieurs centaines de taxis bloquaient les aéroports d’Orly et de Roissy, un important dispositif policier a été déployé dans les deux aéroports. Les tensions sont vives entre les taxis et les VTC, à l’image d’un manifestant, Mamoudou Sall, chauffeur taxi depuis 17 ans qui s’exprime en disant :

     « Les VTC veulent nous tuer ». Il dénonce « plus de charges, plus de concurrence et moins de liberté et de clients ».

Les VTC ont décidé de ne pas entrer en contact avec les grévistes et du même coup ne seront pas présents aux aéroports où les taxis se trouvent. Ainsi une société, VTC Chauffeur-Privé a annoncé que ses véhicules et conducteurs seraient absents aux aéroports français toute la journée de mercredi.

     « Nous ne pouvons assurez votre sécurité… Et nos chauffeurs pour la plupart ne souhaitent également pas prendre ce risque, ce qui est compréhensible ».

Des altercations se sont déjà produites :

Lors des manifestations qui ont eu lieu en janvier, le mouvement a parfois dégénéré. Berthier Luyt, un entrepreneur de la société Uber a témoigné à l’époque :

     « Je rentrais de Roissy, sur l’A1 quand un scooter nous a barré la route pour nous faire arrêter. Plusieurs véhicules nous ont ensuite rejoint, ils ont crevé les pneus, forcé le chauffeur à sortir et pris son téléphone portable ».

Près d’une dizaine d’incidents ont été déclarés par les sociétés VTC, un chauffeur de la société LFPG a raconté :

     « En sortant de Roissy nous avons essuyé des jets d’œufs et des insultes. Quand je suis sorti de ma voiture, une vingtaine de personnes se sont précipitées vers moi ».

En mai dernier, lors d’une manifestation à l’aéroport de Nice, un chauffeur VTC avait forcé le passage et avait déclenché la colère des manifestants, la police était intervenue pour restaurer le calme. Les taxis empêchaient les VTC de quitter la zone aéroportuaire, ils avaient obtenu dans l’après-midi, le contrôle obligatoire de tout les VTC par la police. A Ajaccio, une bagarre s’est délenchée entre les chauffeurs de taxis et les VTC.

Les tensions ne font que monter depuis malgré la tentative du député PS, Thomas Thévenoud qui a cherché à réconcilier les deux groupes de chauffeurs en proposant une loi mais les taxis ont jugé cette loi insuffisante.

Infos pratiques pour les parisiens :

Comme la grève des taxis se produit au même moment que celle des cheminots de la SNCF, des moyens de transports exceptionnels ont été mis en place pour accéder aux aéroports. La SNCF assure une liaison omnibus « tous les quarts d’heure » sur le RER B en direction et en provenance de Paris-Charles de Gaulle. Le nombre de Cars Air France a doublé (depuis la porte Maillot-Etoile, Gare de Lyon et Gare Montparnasse). La RATP va aussi augmenter de 10 % de ses Roissybus pour permettre aux voyageurs d’accéder aux aéroports.

La SNCF a mis à disposition des usagers un numéro vert pour se renseigner sur le trafic : 0 805 90 36 35 ou encore 0 805 700 805 pour les prévisions de circulation de gare à gare.

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

News Feed
Filed in