9:15 - vendredi décembre 2, 2016

Le ministre de l’Intérieur propose la conduite accompagnée dès 15 ans

Juin 14, 2014 203 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Vendredi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve interrogé sur BFMTV a proposé une nouvelle réforme sur le permis de conduire. Il voudrait que les jeunes puissent démarrer la conduite accompagnée à partir de 15 ans et ainsi passer leur permis à 17 ans et demi. Le but étant de raccourcir les délais de passage du permis pour tout ceux qui ont échoué dès leur premier essai, soit 40% des candidats et ainsi diminuer le prix de 200 à 600 euros pour ceux qui doivent faire une deuxième tentative et qui pour ne pas perdre les bonnes habitudes acquises prennent des heures de conduite supplémentaires.

Il propose également de raccourcir l’épreuve pratique à partir du 1er septembre, de 35 à 32 minutes « par la suppression d’étapes inutiles »  comme par exemple une manœuvre. Cela permettrait le passage de 13 examens par jour au lieu des 12 actuels. En, France, il faut à peu près 98 jours pour passer le permis et parfois 160 en Île-de-France et dans les grandes villes comme Lyon et Marseille. Un membre de l’entourage confie :

     « C’est une singularité française, il faut que cela change. Il faut également parvenir à en réduire le cout : le coût moyen est de 1500 euros mais cela peut monter jusqu’à 3000 euros ».

Cette réforme sera proposer aux 51 membres du CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière) qui se réunit lundi et doit donner son avis de manière facultative comme l’explique M. Cazeneuve :

     « Je vais proposer au CNSR de permettre aux jeunes de commencer à 15 ans la conduite accompagnée et de pouvoir ensuite passer le permis de conduire auto à 17 ans et demi ».

Pour les jeunes qui n’opterait pas pour la conduite accompagnée devront toujours passer leur permis à 18 ans pas avant. Le ministre a également déclaré que des cours de sécurité routière seront mis en place pour les élèves de seconde. Il souhaite libérer les inspecteurs de leur obligation de surveillance pendant les examens de passage du code de la route pour qu’ils soient plus disponibles pour faire passer l’examen pratique de conduite. L’objectif étant de raccourcir le délais de passage du permis de 2 ans à 45 jours soit la moitié des délais actuels.

Actuellement, les inspecteurs consacrent 70% de leur fonction à faire passer les épreuves d’examen (code, permis voiture, moto, poids lourds). A partir de 2015, la surveillance de l’examen du Code de la route sera privée et « confiée à un prestataire de l’État » a précisé le ministre en promettant que le coût pour les candidats serait « nul ». Selon lui :

     « Ce recentrage des inspecteurs sur le cœur de leur mission du service public, au service de la jeunesse, permettra de dégager l’équivalent de 200 postes supplémentaires ».

Pour remplacer les inspecteurs, il propose de mettre à contribution des volontaires de la gendarmerie et de la police. Cependant, les syndicats d’inspecteurs sont contre cette privation, ils menacent d’engager une mobilisation, c’est à dire grèves et manifestations.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in