Des dessins réalisés avec affection, des fleurs déposées devant l’entrée de l’établissement, et un endroit où évoquer le drame horrible qui a eu lieu vendredi. Enseignants et parents d’élèves, souvent accompagnés d’enfants, de sont retrouvés samedi matin à l’école Edouard Herriot d’Albi où était mise à leur disposition une équipe de psychologues, au lendemain du meurtre d’une institutrice par la mère d’un élève déséquilibrée.

La victime Fabienne Terral-Calmès, 34 ans, était mère de deux petites filles et enseignait en grande section de maternelle.

Souvent embarrassés par un trop-plein de médias à l’affût, les parents et enseignants de cette petite école de quartier blottie au milieu de petits immeubles HLM et de modestes pavillons se sont montrés très émus et très soudés. « Adieu à une super maîtresse », « Fabienne, une belle femme gentille et généreuse », pouvait-on lire sur les dessins déposés parmi les bouquets.

La mère ayant poignardé à mort l’institutrice a été mise en examen pour assassinat et est actuellement en milieu psychiatrique.

 

 

 

 

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Brigitte Bardot et Rémi Gaillard militent contre l’abattoir d’Alès

C’est une nouvelle vidéo insoutenable sur les conditions d’abattage que Brigit…