2:20 - mercredi décembre 7, 2016

L’Allemagne avance sur l’usage du cannabis !

Juil 24, 2014 181 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Les allemands viennent de nouveaux d’autoriser la plantation de cannabis à des fins thérapeutiques. La justice allemande a donné son accord à trois patients pour qu’ils produisent eux-mêmes ce dont ils ont besoin pour soulager leurs douleurs.

Pour les partisans allemands de l’usage médical du cannabis, c’est une vrai victoire. Le tribunal administratif de Cologne a traité chaque dossier séparément, il y avait cinq personnes qui passaient en justice et trois d’entre elles qui souffrent de douleurs chroniques avaient précédemment déposé un recours contre l’Institut fédéral du médicament. Un organisme qui avait rejeter la demande de ses patients de cultiver eux-mêmes la plante même si ces malades n’avaient pas les moyens financiers pour s’en procurer.

Concernant les deux autres demandes, l’une a été rejeté parce qu’il n’y avait aucun moyen de garantir que personne d’autre ne pourrait avoir accès aux plants. Et pour l’autre, il lui a été refusé la plantation de cannabis car selon les juges, le malade n’avait pas encore exploré d’autres alternatives possibles à l’usage du cannabis. Ces deux personnes ont un mois pour faire appel dans un pays où l’usage de cannabis sans dérogation médicale est interdite.

Depuis quelques années, l’usage du cannabis évolue dans nombreux pays comme en Russie où le cannabis est dépénalisé et aux États-Unis où le cannabis est légalisé dans 23 états (ex : Californie), ou encore en Uruguay qui sert de pays exemple au reste du monde.

Côté européen, la Belgique, la Suisse ou encore l’Allemagne autorise l’usage thérapeutique du cannabis pour des maladies tel que le cancer, les glaucomes, le sida, l’hépatite C ou la maladie de Parkinson. Au Pays-Bas, où la consommation de cannabis est toujours légale, ils jouent même sur le terrain de l’innovation, ils sont en effet créés tout récemment l’E-Njoint une cigarette électronique au cannabis. En Espagne, seule la vente est interdite. Les propriétés anti-douleurs, anti-spasmes, anti-nausée de cette drogue douce sont de plus en plus reconnues mondialement.

En France, la réaction est plus lente, même si le monde politique a conscience que la répression n’est plus une solution, les politiciens rechignent à prendre position. Cependant, certains n’hésitent pas à faire valoir leurs arguments et à relancer le débat. D’autant plus qu’une avancée s’est produite au mois de janvier 2014, lorsque deux médicaments à base de cannabis ont été autorisés, le Sativex et le Marinol cependant il n’est valable que pour les personnes  qui sont atteintes de sclérose en plaques. Pour fabriquer les médicaments, les laboratoires achètent le cannabis au Royaume-Uni ou en Corée du Nord.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in