9:20 - jeudi décembre 8, 2016

Les algues vertes, une responsabilité d’Etat !

Juil 24, 2014 215 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

Pour la première fois la justice française a reconnu la responsabilité de l’État concernant la prolifération d’algues vertes sur les côtes.C’est la cour d’appel de Nantes qui a prononcé une condamnation contre le gouvernement l’obligeant à verser 2 200 euros d’indemnités et le remboursement des frais de justice !

M. Petit, la victime avait perdu son cheval pendant une promenade dans les Côtes-d’Armor sur la plage de Saint-Michel-en-Grève en 2009. Son cheval est mort parce qu’il s’est embourbé dans de la vase jusqu’à l’encolure (1,5 mètre de profondeur). C’est le gaz dégagé par les algues vertes présentes dans la vase qui a provoqué le décès de l’animal, c’est l’autopsie qui l’a révélé, les poumons du cheval était rempli de sang. Ces plantes dégagent un gaz toxique, le sulfure d’hydrogène (H2S) qui est particulièrement dangereux pour les animaux mais aussi nocif pour l’homme.

L’exposition prolongée à ce gaz peut provoquer des troubles respiratoires, des irritations oculaires, conjonctivites, vertiges, maux de tête, œdème aux poumons et des malaises. En cas d’inhalation prolongée, il peut même être mortel.

En 2011, deux rapports ont prouvé que le sulfure d’hydrogène était responsable de la mort de nombreux animaux retrouvés sur les plages (ragondins, sangliers, blaireaux, etc.).

2240549-la-mort-de-25-sangliers-relance-la-polemique-sur-l-algue-verte

Les algues vertes se répandent à cause de l’élevage intensif

Sur les côtes bretonnes, l’Ineris (institut national de l’environnement industriel et des risques) a mesuré des concentrations de gaz supérieur à 3000mg/m3. En appui, un rapport de l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) qui mettent en garde concernant la nuisance que peuvent entraîner les algues verts sur les riverains, les promeneurs et les animaux de passages.

Si les plages bretonnes sont chargées d’algues vertes, se serait à cause des élevages porcins très présents dans cette région. L’eau subit les effets de la pollution qui provient des lisiers des porcs (mélange d’excrément et d’urine). Les cours d’eau et les nappes phréatiques se retrouvent pollués par les nitrates, et l’eau devient parfois impropre à la consommation. Ces ainsi que les algues vertes arrivent, elles se utilisent l’azote et le nitrate présents dans l’eau pour se reproduire. Les plantes se nourrissent des polluants pour grandir sauf en Chine où le pays est tellement pollués qu’elles n’ont pas assez de soleil.

image_66

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a reconnu que les directives européennes pour respecter l’environnement n’ont peut-être pas été respectées dans la région. Les éleveurs sont censés limiter l’épandage et stocker le reste du temps. La France risque une sanction de la Cour de justice européenne si elle n’agit pas rapidement pour stopper l’affluence des algues vertes.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in