La manifestation qui s’est déroulé samedi à Paris avait été préalablement interdite. Les participants qui se trouvaient dans le cortège ont donc agit contre la loi.

Lundi soir, trois personnes ont été condamnées à 2 ans de prison ferme à cause des violences qui se sont produites pendant la manifestation en soutien aux palestiniens. Ce sont les premières condamnations prononcées après les violences qui se sont produites dans la capitale.

Le premier, un étudiant a été interpellé à l’écart de la manifestation en direction du quartier du Marais où se trouve plusieurs synagogue et de multiples commerces appartenant à des juifs. Il est accusé d’avoir jeté un morceau de tube de carton à la figure d’un CRS qui a décidé de se mettre en arrêt de travail pendant trois jours… Quand il s’est adressé aux juges le jeune homme a nié avoir jeté le projectile et il se dit “dépassé par les événements”.

Le second qui faisait lui aussi parti du groupe qui avançait en direction du quartier “juif” avait sur lui une bouteille de white spirit. Lors de l’audience, il a affirmé qu’il était proche du Front National et qu’il se rendait vers le Marais parce qu’il souhaitait  “provoquer la Ligue de défense juive”. Concernant sa volonté d’utiliser la bouteille inflammable, il explique qu’il n’y a pas touché quand il a vu qu’un conflit se déclenchait.

Le troisième homme a été interpellé ailleurs, il se trouvait dans le métro de la République quand il a été contrôlé par des policiers qui l’ont arrêtés lorsqu’ils ont découverts ce qu’il avait sur lui, deux canifs et une bombe lacrymogène. Pour se défendre, il explique qu’il voulait “regarder de loin par curiosité”.

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…