The Hollywood Reporter a établi il y a peu un classement des meilleures écoles de cinéma au Monde. Précisons cependant que ce classement n’inclut pas les Etats-Unis qui ont leur propre protocole.

La prestigieuse National Film and Television School (NFTS) située au Royaume Uni remporte le classement suivi par la Łódź Film School située en Pologne. La NFTS est une école britannique à la réputation qui ne vacille pas et où ont étudié des grands noms du cinéma tels que Michael Caton-Jones, Terence Davies ou encore Beeban Kidron.

La Fémis, dont les locaux sont à Paris, école nationale supérieure des métiers de l’image et du son, peut être pleinement satisfaite de son positionnement, gage d’un enseignement de grande qualité. Elle arrive en 3ème position du classement. La Fémis fait partie des 3 écoles publiques de cinéma en France et de nombreux cinéastes y ont suivi un cursus : Emmanuelle Bercot, Noémie LvovskyChristine Carrière, Rebecca Zlotowski, ou plus récemment François OzonMarina de Van ou encore Delphine Gleize.

En 2012, la Fémis avait même été classée en tête du classement par The Hollywood Reporter !

Voici le classement annuel tant attendu :

1 – National Film and Television School (Royaume Uni)

2 – Lodz Film School (Pologne)

3 – La Fémis (France)

4 – FAMU (Prague)

5 – Norwegian Film School (Norvège)

6 – London Film School (Royaume Uni)

7 – National Film School of Denmark (Danemark)

8 – Beijing Film Academy (Chine)

9 – University of Television and Film (Munich)

10 – Whistling Woods International (Inde)

11 – Korean Academy of Film Arts (Corée du Sud)

12 – Tel Aviv University (Israel)

13 – Australian Film, Television and Radio School (Australie)

14 – Centro Sperimentale di Cinematografia (Italie)

15- Gerasimov Institute of Cinematography (Russie)

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

 

 

 

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Ciné

Découvrez aussi

L’histoire de France aux Oscars : 120 applaudissements par minute ?

C’est officiel, c’est le film de Robin Campillo  « 120 battements par minute »…