Marvel a pris des risques sans en estimer les conséquences potentielles. En confiant l’une des deux prochaines couvertures de son héroïne à Milo Manara, dessinateur de BD érotique, l’éditeur américain a provoqué un tsunami de critiques très vives. Car le dessin de l’artiste italien est très « sulfureux » et la posture suggestive de la super-héroïne n’est pas du tout du goût de beaucoup de fans. Ces derniers avouent leur attachement fidèle à la vision plus consensuelle des créateurs du comics, Dennis Hopeless et le dessinateur Greg Land.

« Cette couverture (…) est un exemple type de ce qui pousse les gens à penser que les bandes dessinées de super-héros sont seulement faites pour des hommes libidineux », ironise Laura Sneddon dans le « Guardian ». Cette experte de la BD meuble ainsi en continuant sur sa lancée le journal : « Je pense que c’est une décision vraiment décevante de la part de Marvel de choisir ce type d’artiste pour la couverture d’un comics avec un premier rôle féminin. Il y a un temps et un endroit pour le style de Milo Manara, mais il est dans les bandes dessinées érotiques plutôt que dans celui des super-héros. »

C’est sur le web, que se cristallisent les passions, avec des témoignages à foison. Nous vous livrons ici deux exemples de réactions : sur Twitter, un internaute a posté : « Je déteste cette couverture de Spider-Woman. C’est le genre de couverture qui envoie le mauvais message ». Et un autre d’ajouter : « Le sexisme est mort, Marvel est autorisé à franchir la ligne entre pornographie et art. »

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Culture

Découvrez aussi

Impossible de s’évader à Paris? C’est que vous n’avez pas testé le Comptoir Général !

Il fait chaud, vos journées de boulot sont de plus en plus interminables, vos collègues pa…