12:36 - vendredi décembre 9, 2016

Le virus Ebola est toujours actif en Afrique !

Août 27, 2014 304 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

L‘InVS (institut de veille sanitaire) a publié un bulletin d’information le 18 juin, sur les flambées de virus Ebola qui sévit depuis janvier 2014 et touche plusieurs pays d’Afrique comme la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia. Contrairement à ce qu’avait annoncé le gouvernement de Guinée l’épidémie de virus Ebola n’est toujours pas « sous contrôle ».

carte de l'épidémie

Selon le dernier bilan de l’OMS, voici les dernières informations reçues sur l’épidémie :

En Guinée, 210 cas de virus Ebola ont été constatés sur 394 cas de fièvre hémorragique et 263 personnes sont mortes. A Conakry, capitale de la Guinée 68 cas suspects ont été recensés et 40 ont été confirmés biologiquement, parmi ces cas, 33 sont décédés. La zone de Guekedou a été particulièrement touchée, c’est dans cette région que le plus grand nombre de cas a été recensé (221), il y a eu 171 décès. Pour ce qui est des autres régions affectées, il n’y a pas eu de nouveau cas à Kissidougou, à Djingaraye et à Dabola.

En Sierra Leone, 95 cas de fièvre ont été repérés et 33 malades étaient atteint du virus Ebola. 46 personnes sont mortes dans sept district du pays : Kailahun, Kenema, Koinadugu, Bo, Moyamba, Port Loko et à Freetown, la capitale du pays.

En Liberia, le dernier cas recensé date du 29 mais. Le bilan épidémiologique confirme au moins 6 cas de virus Ebola sur 33 personnes malades, 24 personnes sont décédées.

La situation épidémiologique est particulièrement suivie. Régulièrement, des publications sont lisibles dans le bulletin hebdomadaire international (BHI) ainsi que sur le site de l’OMS : http://who.int/csr/don/en/ A ce jour ,il n’y a pas de restriction émise par l’OMS pour se rendre dans les pays touchés. Les autorités sanitaires sont toujours mobilisés pour faire face à cette épidémie.

Le risque d’importation du virus Ebola au sein de l’Union européenne est très faibles mais n’est pas totalement exclue. Prudence oblige au vue de la situation épidémiologique actuelle. Toutefois, la survenue de cas d’infection à Conakry et dans le nord du pays ne modifies pas le niveau de risque pour les voyageurs à destinations et au retour de pays affectés. Les précautions à prendre pour les personnes s’occupant des malades sont rappelés dans le rapport, les soignants ne doivent surtout pas entrer en contact avec le sang, les tissus ou les liquides biologiques de personnes/animaux infectés.

L’OMS a mis en place une opération de haut niveau pour aider les autorités des pays touchés à contrôler l’épidémie. L’organisation souligne le fait qu’une coordination et une coopération est nécessaire entre les pays pour qu’ils puissent maîtriser la situation. 333 personnes ont trouvé la mort après avoir été contaminé par ce virus mortel.

Mise à jour le 27 août 2014 :

La République Démocratique du Congo déclare une autre épidémie d’Ebola différente de celle qui touche actuellement les pays d’Afrique de l’Ouest. Le dernier bilan de l’OMS, le 20 août annonce la mort de 1427 personnes dont 624 au Liberia, 406 en Guinée, 392 en Sierra Leone et 5 au Nigeria. Au 25 août, 2615 cas ont été détectés.

L’OMS est mobilisé tout comme les dirigeants des pays touchés qui ont mis en place des mesures d’urgence cependant un doute demeure concernant la motivation des États-Unis pour soigner le peuple africain, les américains disposerait d’un traitement depuis le début qui semble efficace puisque les deux patients sont sortis rapidement de l’hôpital. Pour l’instant, ils n’ont fait aucun effort pour transmettre leur traitement efficace aux africains qui meurt par milliers !

Cette épidémie est la plus mortelle depuis celle de 1976 qui s’est produit en RDC et au Soudan, elle avait causé les décès de 432 personnes.

Jusqu’à fin 2014, la compagnie aérienne anglaise British Airways a suspendu tout les vols avec le Sierra Leone et le Liberia. Pour l’instant, la Guinée et le Nigéria ne sont pas concernés, les personnes qui avaient déjà réservé leurs billets seront remboursés.

     « British Airways a suspendu ses vols vers et depuis le Liberia et le Sierra Leone jusqu’au 31 décembre 2014 en raison des préoccupations sur la situation de la santé publique dans ces deux pays ».

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in