9:34 - vendredi décembre 9, 2016

Italie : le ministère de la Défense cultivera du cannabis !

Sep 22, 2014 260 Vues Mathilde F. 1 respond
single-thumb.jpg

Depuis le 23 janvier 2013, les italiens sont autorisés à employer le cannabis sous forme médicamenteuse pour se soigner. De la même manière qu’en France, les patients peuvent se procurer les médicaments mais pas cultiver le cannabis. Mais le gouvernement italien a fait les comptes et constaté que l’importation du cannabis coutait cher, ce qui entrainait une hausse des prix des médicaments en pharmacie.

Le cannabis importé coute en moyenne 15 euros le gramme ce qui en fait un produit de luxe, au moment où il est de plus en plus utilisé dans le pays. Le médicament une fois mis en vente coûte très cher au patient mais aussi à la sécurité sociale qui en rembourse une partie. Pour le gouvernement, une avancée nouvelle était donc nécessaire pour faire des économies.

Les autorités italiennes ont remédié au problème en autorisant la culture de cette plante, le 18 septembre 2014. Au final, le prix du médicament diminuera de moitié ! Actuellement, des milliers de personnes l’utilisent pour des douleurs chroniques et des maladies incurables. Le gouvernement a noté que la culture de la plante dans le pays permettrait de soigner pratiquement 1 million de personnes. Les italiens ne sont d’ailleurs pas les seuls à avoir fait le calcul, les États-Unis et les Pays-Bas ont eux-aussi autorisés la production.

Le gouvernement a décidé de confier cette mission délicate à l’armée italienne et non au ministère de la Santé. De grandes serres seront installées et bien gardées par le ministère de la Défense italien à Florence. C’est en ce lieu que seront extrait les principes actifs de la plante. Ensuite ils seront envoyés aux pharmacies des hôpitaux qui se chargeront de les transformer en médicament. L’utilisation « récréative » du cannabis reste interdite en Italie, c’est la mafia qui contrôle encore le trafic et s’enrichit en vendant illégalement du cannabis.

En France, les avancées sont moins rapides. Depuis janvier 2014, les médicaments à base de cannabis sont prescrits pour les malades atteints de scléroses en plaques. Cependant, le même problème se posera par rapport au coût de production. La culture étant interdite en France, le cannabis est acheté à l’étranger, en Corée du Nord et en Angleterre. Le coût d’importation doit donc être élevé surtout quand la plante arrive d’Asie.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in