9:39 - jeudi décembre 8, 2016

On a testé pour vous le « Solowheel »

Oct 3, 2014 454 Vues Edwige C. 0 Commentaires

Cette semaine, Actu-mag vous fait découvrir le « Solowheel« . En compagnie de Vincent Bourdeau (Business Developper Solowheel Europe), et Marie Delmas (utilisatrice du Solowheel) nous allons vous présenter ce nouveau moyen de transport.

Présentation du Solowheel:

Le solowheel, c’est la nouvelle tendance pour se déplacer facilement. En effet, cet appareil totalement électrique est idéal pour les déplacements urbains. Il a déjà convaincu plus de 30.000 personnes dont la moitié en Europe.

Solowhe (7)

Mais alors le solowheel c’est quoi? Comme son nom l’indique c’est une « roue » fixée à un châssis qui utilise le principe de stabilisation gyroscopique. Ce véhicule de conception américaine est très compact et il pèse  11 kg. Si vous n’en avez pas encore vu ça ne serait tardé, c’est alternative idéale au citadin qui souhaite profiter de l’extérieur plutôt que prendre le métro par exemple.

En effet, cette roue électrique peu être utilisée partout: sur route, terre, gravier, herbe, sol humide, en descente, en côte… et en pleine agglomération sans aucun danger. Grâce à une technologie brevetée, vous pouvez parcourir entre 11 et 15km (en fonction de votre poids/taille), à une vitesse moyenne de 14km/h (vitesse maximum 20 km/h). Il vous faudra compter 1 heure de recharge pour repartir.

Comment ça marche?

Quand on voit l’appareil en action, on dirai qu’il vole tellement il semble simple d’utilisation. Concrètement il vous faudra seulement 40 min pour monter seul sur l’engin, et quelques jours pour le maîtriser correctement. Pas besoin d’être un pro du skateboard, du segway ou encore du vélo ! C’est l’un des véhicules électriques qui se maîtrise le plus rapidement.

Lorsque le solowheel est en position marche la roue se fléchit automatiquement, permettant son utilisation.

Voici les conseils de nos démonstrateurs Vincent et Marie:

  • Au début, il est conseillé de se tenir auprès d’une rambarde pour faire des allez-retour.
  • Poser votre pied au centre des cale-pieds, le mollet contre la protection en gomme rouge du châssis.
  • Puis la, le plus « dur » est de poser l’autre pied
  • Ensuite, il suffit de s’incliner en avant sans plier les genoux pour déclencher le capteur gyroscopique qui active le moteur.

Pour avancer, il faut donc rester incliné vers l’avant pour avancer, et à l’inverse vers l’arrière pour décélérer et s’arrêter.

Notres avis:

Concrètement, en seulement 2 minutes vous partez très facilement tout droit. Pour tourner, c’est un peu plus compliqué mais cela se maîtrise relativement vite. Néanmoins, il est important d’avoir de bonnes chaussures et surtout de prendre son temps pour ne pas se décourager ! Quand on voit les autres en faire on se dit « oula j’y arriverai jamais…« , et pourtant ça s’apprend dix fois plus vite que faire du vélo !

Il faut aussi trouver son centre de gravité sur les cale-pieds afin de bien maîtriser l’inclinaison. Par contre ne soyez pas étonné d’avoir des bleus à l’intérieur des mollets. En effet, nous avons naturellement tendance à nous crisper pour serrer la roue; l’expérience vous rendra plus confiant. Vous adorerez vous faufiler partout, c’est un appareil génial que nous recommandons à tous les citadins qui souhaitent profiter du grand air pour oublier les transports en commun, et les bouchons.

Achat et Prix:

Le produit est disponible en vente sur le site de solowheel ici, mais aussi dans des grandes enseignes comme Decathlon. Il vous faudra débourser environ 2000€ pour la nouvelle version, c’est plus cher qu’un vélo mais beaucoup moins qu’un scooter :).

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions