Deux employées de la SNCF, licenciées depuis le mois de mars, ont été condamnées aujourd’hui à 2 et 6 mois de prison avec sursis et 3600 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Pontoise.

Le 3 janvier 2014 au matin, les deux agentes, âgées de 26 et 38 ans, avaient en effet simulé leur agression par deux adolescents dans le but d’obtenir un arrêt de travail, afin pour l’une de prolonger ses vacances et pour l’autre d’aller danser. Elles avaient ainsi été frappées et insultées devant les caméras de la gare du Champ de courses d’Enghien, à Soisy-sous-Montmorency dans le Val d’Oise puis prises en charge par la police et hospitalisées. Mais les deux « agresseurs », alors âgés de 15 et 16 ans avaient rapidement été interpellés et avaient confié avoir agi à la demande des employées qui voulaient un « arrêt de travail« . Ils avaient aussi montré des SMS prouvant l’heure et le lieu du rendez-vous.

Une seule des deux salariées s’est rendue à l’audience aujourd’hui. Sa collègue, « trop fragile psychologiquement » a fait parvenir un certificat médical au tribunal. L’employée présente a raconté comment sa collègue avait eu cette idée et comment elle avait débauché deux personnes pour 200 euros pour venir les frapper sur leur lieu de travail.

Au final, cette supercherie imaginée pour s’octroyer une petite « parenthèse » dans leurs vies aura couté cher aux deux femmes.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

 

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Sylvie P.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…