À Strasbourg, un homme de 54 ans a pété les plombs en public. Il était à la CAF (caisse d’allocations familiales) quand on lui a annoncé que ses droits de RSA allait diminuer ce qui l’a mis très en colère contre tout le monde. Il a menacé de « revenir avec une arme » et a tenu des propos favorable à l’EI, ennemi public n°1 de l’État français et de beaucoup d’autres pays :

     « Vive l’État islamique, la France ne vaut rien ».

C’est les phrases qu’il a prononcé qui l’ont conduit devant le juge. Le parquet de Strasbourg l’a reconnu coupable « d’apologie publique d’un acte terroriste » et « d’outrage ». La substitut du procureur voulait le mettre en prison huit mois. Le verdict final enverra cet homme six mois en prison parce qu’il a expliqué qu’à « chaque fois qu’un français est décapité », il est « content ».

Lors de son passage devant le juge, l’homme a exprimé ses regrets et expliqué qu’il était impulsif et fatigué. Il n’était pas connu des services de police et ne faisait pas partie des personnes susceptibles de se rendre en Syrie, pays où les groupes radicaux sont implantés, les terroristes qui mènent une campagne de recrutement sur Internet.

D’après le ministère de la défense français, il y aurait actuellement 30 000 soldats de l’EI en Irak et en Syrie, bien équipé en armement, ils résistent aux frappes des américains et des français et continuent d’avancer. La communauté internationale réfléchit encore quand à une intervention sur le terrain en envoyant des soldats, le président américain, Barack Obama reconnait que jusqu’à présent le bombardement aérien était inefficace.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…