Mardi matin, à Nice, une dizaine de policiers sont arrivés au domicile d’Yvette, une vieille dame malade de 98 ans pour l’expulser. Sa fille de 64 ans a elle-aussi été mise dehors.

Yvette a été immédiatement hospitalisée en prévision d’un placement en maison de retraite. Cette expulsion passe mal auprès des habitants qui jugent injuste cette procédure à l’encontre de ces femmes. En signe de soutien et pour tenter d’empêcher un drame, les habitants ont créé un groupe Facebook.

Mais c’était sans compter sur la volonté du préfet des Alpes-Maritimes qui, fin août, ordonnait l’expulsion de ces deux femmes qui ne payaient plus leurs loyers. Pendant deux ans, elles ont accumulé une dette de 2 400 euros. Prises dans un cercle vicieux, elles n’ont pas réussi à s’en sortir.

Après avoir perdu son mari, Yvette a fait le choix de vendre son grand appartement familial à Nice. Les deux femmes ont perdu toutes leurs économies après avoir rencontré un arnaqueur, leur proposant un prêt avec 8,5% d’intérêts !

Ces femmes n’ont pas été aidées, ni soutenues et ne savent pas où elles vont vivre maintenant. La vieille dame, qui sera envoyée en maison de retraite ne pourrait, selon deux certificats médicaux, survivre sans sa fille. La préfecture a peut-être signé l’arrêt de mort de cette femme pratiquement centenaire.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…