Bien souvent, les manifestants dénoncent la venue d’individus suspects aux positions différentes qui font preuve de violence et attisent la colère autour d’eux.  Olivier Besancenot qui s’exprimait lundi sur BFMTV a accusé des policiers d’infiltrer les groupes violents et de les pousser à l’action pendant les manifestations. Preuve à l’appui et photo en main, le chef du NPA ne s’est pas laissé démonter et a montré au journaliste une photo où l’on aperçoit « des policiers cagoulés » au milieu des casseurs. Il dénonce la manipulation médiatique du gouvernement français qui a la possibilité d’orienter l’opinion en déclenchant des violences :

« D’un certain point de vue, le gouvernement, ça l’arrange qu’il y ait des images de violences urbaines, à les entretenir, en les organisant directement ou indirectement parce que pendant ce temps on parle pas du vrai problème : la mort de Rémi Fraisse ».

Ils propose des solutions pour tenter d’apaiser les tensions en organisant par exemple un référendum local à propos du barrage pour que les citoyens puissent s’exprimer. Concernant Rémi Fraisse, il demande à ce qu’un débat public soit organisé sur « l’utilisation des armes non-létales » tels que les grenades offensives, les tasers et les flash balls.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…