L’Etat islamique (EI) n’a eu aucune indulgence envers un de ses hauts responsables, sur lequel planait des soupçons de détournement de fonds et de vol, a annoncé vendredi 14 novembre l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« L’EI a exécuté un haut dirigeant du groupe de nationalité syrienne, le décapitant et le crucifiant » dans la province de Deir Ezzor (est), a ajouté l’OSDH. Il était accusé de « prendre de l’argent aux musulmans […] et de détourner des fonds de l’EI », toujours selon la même source.

L’OSDH a diffusé une photo de l’homme décapité, qui a ainsi pu être identifié sous le nom de Jalaybeeb Abou Muntather, son corps étêté suspendu sur une croix de fortune. Un document manuscrit accroché à sa dépouille comportait les détails du jugement, rendu, selon ce texte, par le « commandeur des croyants » en personne, le chef de l’EI Abou Bakr al-Baghdadi.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Monde

Découvrez aussi

Ohio : La nacelle d’un manège se décroche et fait un mort et sept blessés dans une fête foraine

Un dramatique accident de manège s’est produit dans une fête foraine de l’Ohio…