Cette colombienne de onze ans se plaignait de douleur abdominale à l’école. Personne, à part elle, ne connaissait la cause réelle de ses maux que sa famille avait dû lui interdire absolument d’avouer. L’affaire est grave car la vérité a fini par éclore et ces troubles gastriques étaient en réalité consécutifs à l’absorption de 104 capsules de cocaïne ! L’annonce des autorités colombiennes mardi a submergé le pays d’émotion. La mineure originaire de Cali devait, sorte d’esclavage infantile avec un risque létal, servir de «courrier humain» ou de «mule» pour transporter de la drogue avec pour terrain d’atterrissage et lieu d’écoulement du stock le continent européen. Soit environ entre 500 et 600 grammes de cocaïne.

Mercredi soir, la police a formellement incombé à la responsabilité du père le trafic ayant été déjoué. L’homme en cavale est recherché intensivement, à tel point que pour susciter la mobilisation civique en plus des recherches actives de la police, une récompense équivalente à près de 7500 euros est promise à qui le capturera. La mère n’est pas absoute de tout soupçon car, selon le New York Post et le Daily Mail, elle serait également complice. Les deux journaux anglosaxons soulignent en effet qu’elle aurait anticipé l’absence de sa fille en prévenant l’école que «la famille serait en voyage ces jours-ci».

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Monde

Découvrez aussi

Allemagne : Un homme se coince le pénis dans un haltère de 2.5 kilos

C’est un fait insolite qui s’est produit vendredi dans la commune de Worms en …