3:18 - dimanche décembre 11, 2016

Juppé hué lors d’un discours à Bordeaux : Sarkozy donne son avis

Nov 26, 2014 189 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

L’ancien président de la république Nicolas Sarkozy avait donc bien entendu les huées destinées à Alain Juppé lors du meeting bordelais, contrairement à ce qu’il répondait au Petit Journal de Canal+ à la sortie. M. Sarkozy, à tête reposée, revient sur cet événement lors d’une interview pour Le Figaro.

D’après lui, il ne pouvait intervenir pour faire taire les protestations :

     « Croyez-vous que cela soit si aisé d’interrompre une salle de 5000 personnes qui manifestent leurs désaccords sincères et spontanés avec l’orateur ? »

Le candidat aux primaires UMP estime que les sifflets ne concernaient pas la personne qu’est M. Juppé mais les mots prononcés. Son discours n’aurait pas plu aux personnes présentes dans la salle.

     « Ce n’est pas Alain Juppé qui a été sifflé, c’est ce qu’il a dit. Si j’avais dit la même chose, j’aurais été sifflé moi aussi ».

Les huées ont commencé lorsque M. Juppé a émit l’éventualité d’un rapprochement avec le centre incarné depuis plusieurs années par François Bayrou et d’une ouverture des primaires :

     « Je suis convaincu qu’il faut un large rassemblement de la droite et du centre si nous voulons battre la gauche en 2017 ».

Alain Juppé n’aurait pas apprécié la non-intervention de Nicolas Sarkozy qui a subtilement parlé d’un rapprochement avec le centre lui aussi (bizarrement pas de huée) en signalant la fâcheuse habitude du centre qui se positionne à droite et à gauche en fonction de ces propres intérêts. Sarkozy est donc d’accord pour s’allier avec les centristes, tout comme le maire de Bordeaux, mais se heurte à un problème de confiance. Le centre pourrait changer de camp après les élections et déstabiliser la droite.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in