8:49 - mardi décembre 6, 2016

Etats-Unis : Une centaine de cerveaux disparaissent mystérieusement !

Déc 4, 2014 266 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
brain-512758_1280

L’agence Associated Press dévoile l’information suivante : L’université du Texas à Austin conservait précieusement une centaine de cerveaux dans des bocaux de formaldhéyde. Hors ces derniers ont disparu !

En 1986, l’établissement universitaire récupérait 200 cerveaux auprès d’un hôpital d’Austin. 28 ans plus tard, les voilà qui disparaissent ! L’université a publié un communiqué dans lequel elle explique que depuis l’acquisition des cerveaux, ils ont été « traités avec respect » se disant « attristée d’apprendre que certains puissent manquer à l’appel ». Mercredi, l’établissement a mené son enquête et découvert que 40 à 60 bocaux avait sans doute disparu pendant des travaux, menés par des entreprises privées, qui se sont déroulés en 2002. Dans un second communiqué, l’université précise que :

     « Certains spécimens étaient en piteux états lorsque nous les avons acquis et ceux-ci étaient inutilisables pour la recherche et pour l’enseignement ».

Mais il manque encore 40 à 60 cerveaux. Pour Lawrence Cormack, professeur en psychologie à l’université du Texas, les cerveaux ont peut-être été volés :

     « Il est tout à fait possible que les étudiants et le personnel se soient passés le mot et les aient volés pour décorer leur salon ou faire des blagues à Halloween ».

Parmi les cerveaux disparus, il y en a un qui se distingue des autres à cause de son ancien « propriétaire » qui se nommait Charles Withman, connu pour sa folie meurtrière. En 1966, il tue sa sœur et sa mère, juste après il est monté au sommet d’une tour de l’université du Texas et de là-haut avait abattu 16 personnes avant d’être exécuté par la police. Mais avant de disparaître, il avait laissé une lettre demandant aux médecins légistes de prendre le temps d’étudier son cerveau. Conscient de sa folie et son instabilité, il souhaitait que son cerveau soit utilisé « pour voir s’il souffrait de problèmes physiques » qui aurait pu expliquer sont état mental.

Les médecins ont donc étudié son cerveau et découvert une tumeur à l’hypothalamus, l’endroit du cerveau qui fait fonctionner nos émotions.

Illu_diencephalon

Source : Metronews/ Crédit photo : wikimédia commons et pixabay

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in