Un brigadier-chef de 50 ans qui faisait partie de la garde rapprochée de Bernadette Chirac (composée de trois policiers) a mis fin à ses jours avec son arme de service à son domicile. Avant de mourir, il a rédigé une lettre expliquant son geste par une rupture trop difficile à supporter.

Mais les syndicalistes ne sont pas de cet avis, ils dénoncent des conditions inacceptables avec une surcharge de travail qui augmente de plus en plus et pourrait nuire à la santé psychologique des policiers. Les syndicats affirment que le ministère de l’Intérieur fournit à de hautes personnalités, des gardes pour les sécuriser sans tenir compte de la procédure habituelle. 130 personnalités disposent de ce traitement de faveur et 20% d’entre elles ont à disposition des hommes ou femmes pour les garder sans qu’il n’y ait de danger particulier.

Jean-Marc Bailleul, secrétaire général du principal syndicat de police, le SCSI, affirme que 52 policiers se sont suicidés depuis janvier 2014 :

     “Cela prouve, si besoin est, que le métier de policier est différent des autres et que nos politiques doivent enfin en tenir compte pour voir à quel point la tension dans le métier a des conséquences sur la vie personnelle lorsqu’elle traverse un moment de faiblesse”.

Source : Planet / Crédit photo : wikimédia commons

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…