9:43 - lundi décembre 5, 2016

Bruxelles accorde un crédit d’impôt à la France dédié aux jeux vidéos

Déc 17, 2014 217 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Epitanime_2009_-_Amphi_Jeux_Video_Wii

La commission européenne a donné son accord pour la modification du crédit d’impôt jeu vidéo (CIJV) en France. Le gouvernement français a salué cette décision qui permettra peut-être de redynamiser l’industrie du jeu vidéo en France. La modification du crédit d’impôt fait partie des mesures incluses dans le projet de loi de finances rectificatives 2013 en attente de validation par l’Union européenne.

L’accès au crédit d’impôts sera facilité pour ceux qui projettent la création d’un jeu sur n’importe quel support. Idem pour les créateurs de jeu spécialement dédié aux adultes. Ce crédit d’impôt pourra être plus élevé grâce à l’élargissement de l’assiette des dépenses, les financements alloués à ce secteur seront donc plus élevés pour booster le marché du jeu vidéo.  Le ministère de l’économie a publié un communiqué signé par trois ministres et une secrétaire d’État approuvant cette avancée. Emmanuel Macron, ministre de l’Économie déclare :

     « Le secteur du jeu vidéo permet à beaucoup des atouts de notre pays de s’exprimer – des atouts techniques, car nos développeurs et nos programmeurs sont parmi les meilleurs du monde; et des atouts artistiques car la créativité des talents français est sans limite. C’est donc évidemment un secteur d’avenir qu’il nous faut soutenir et développer plus encore ».

Le ministre des Finances, Michel Sapin assure qu’une croissance de l’emploi est possible grâce aux CIJV :

     « Le développement de ces entreprises, qui vont vivre la créativité et les qualités techniques françaises est essentiel. Voilà un exemple concret de notre action : faciliter l’essor de ce secteur au service de la croissance et de l’emploi ».

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin a elle-aussi approuvé cette évolution :

     « Nous possédons les artistes les plus créatifs et les entreprises les plus dynamiques du monde dans le domaine du jeu vidéo : soyons-en fiers. Le jeu vidéo est porteur d’opportunités extraordinaires dans la culture; il faut lui donner la place qu’il mérite au sein de la culture française ».

Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique ajoute qu’ :

     « Avec ce nouveau dispositif, la France peut se positionner parmi les pays les plus attractifs et les plus compétitifs dans la filière des jeu vidéo au niveau international. Il s’agit d’un atout supplémentaire décisif qui reflète la volonté forte du gouvernement de soutenir cette industrie créative et de faire de la France une destination de choix pour la production dans le jeu vidéo ».

La compétition est rude dans ce secteur d’activité surtout au niveau international, l’Europe ne peut concurrencer les autres pays, comme le Canada, les États-Unis, l’Australie ou encore le Japon. Pour atteindre un haut niveau de performance et défier les ténors du jeu vidéo, les pays européens compétents en la matière doivent agir pour s’imposer. La France pourra donc intervenir librement pour donner un coup de pouce à la filiale mais aussi le Royaume-Uni qui a mis en route un processus identique qui démarrera l’an prochain.

Crédit photo : Wikimédia commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in