3:09 - jeudi décembre 8, 2016

Coup d’envoi d’un cessez-le-feu illimité entre les Farcs et le gouvernement colombien

Déc 18, 2014 205 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

En Colombie, l’histoire prend un tournant tout à fait inattendu. Les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) ont demandé un cessez-le-feu sans durée limitée avec le gouvernement colombien. Commencement d’une paix durable ou coup de bluff médiatique ?

Retour sur une histoire guerrière

Pour découvrir l’origine des Farc, il faut remonter à 1930, année où un puissant mouvement de paysan fut créé, les agriculteurs réclamaient une réforme agraire. C’est à ce moment là que sont nées les zones d’autodéfenses paysannes qui deviendront plus tard des bastions des Farc. En 1953, le général Gustavo Rojas Pinilla prend le pouvoir et offre l’amnistie aux bandits et aux guérilleros mais tout les groupes d’insurgés ne rendront pas les armes.

L’année 1964 marque un tournant dans le conflit avec l’arrivée des États-Unis qui appui la décision du président Guillermo Léon Valencia de reprendre les zones occupées par la force. Le 27 mai 1964, l’armée attaque la République de Marquetalia, ce jour est considéré par les Farc comme celui de leur fondation.

Des tentatives de paix

Les différents responsables politiques qui ont dirigé le pays jusqu’à aujourd’hui n’ont jamais réussi à résoudre le conflit. À plusieurs reprises, des négociations se sont déroulés entre les parties ennemies sans aboutir à la paix. Le 18 octobre 2012, un processus de paix s’enclenche à nouveau entre des délégués des Farc et du gouvernement arbitré par la Norvège et Cuba. Cependant, le conflit sur le terrain perdure tant qu’aucun accord n’est conclu.

En 2013, les négociations sont toujours en cours, 5 points sont discutés : réformes agraires, cadre juridique pour la réinsertion des Farc dans la vie politique et sociale, mécanisme de fin du conflit, lutte contre le trafic de drogue et réparations à apporter aux victimes. Le 26 mai 2013 le gouvernement colombien et les Farc réussissent à trouver un accord sur le premier point : les réformes agraires. Une autre avancée importante se produit le 24 septembre 2014, lorsque les Farc et le gouvernement publie ensemble les premiers accords conclus dans les négociations de paix.

Et maintenant ?

Mercredi 17 décembre 2014, les forces armées révolutionnaires de Colombie annoncent « l’interruption des combats pour une durée indéterminée ». Jusqu’à présente les cessez-le-feu ne duraient que brièvement pour fêter noël. Toutefois, l’organisation demande la venue d’observateurs internationaux et prévient que la trêve prendrait fin en « cas d’attaque de la part de la force publique ».

Un geste de paix destiné à mettre la pression sur le gouvernement colombien qui pourrait décider d’accepter la proposition et suspendre les opérations militaires contre les Farc ou bien ne pas céder et rejeter la demande de paix.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in