3:18 - dimanche décembre 11, 2016

Charlie Hebdo : la Une du numéro 1178 dévoilée !

Jan 13, 2015 253 Vues Sylvie P. 0 Commentaires

« The show must go on »… le dessinateur et nouveau directeur de Charlie Hebdo Luz, ainsi que le médecin-chroniqueur Patrick Pelloux, le rédacteur en chef Gérard Biard et Laurent Joffrin, qui accueille le journal au dernier étage de « Libération », ont présenté aujourd’hui le nouveau numéro de « Charlie Hebdo ». Et ce devant des dizaines de caméras des télévisions du monde entier et une centaine de journalistes. Ce premier exemplaire depuis la tuerie d’il y a une semaine dans la rédaction de l’hebdomadaire et qui avait fait douze morts, sortira demain et portera le numéro 1178. Il sera tiré à 3 millions d’exemplaires, soit soixante fois plus que d’habitude et sera distribué dans 25 pays. Ses 16 pages seront traduites en anglais, espagnol et arabe pour la version numérique et en italien et turc pour la version papier.

Pour la Une de ce numéro « spécial », Luz a choisi de représenter le prophète Mahomet, une larme à l’œil, tenant une pancarte « Je suis Charlie », sous le titre « Tout est pardonné ». Ce même personnage qui leur a valu des locaux brulés et des insultes. Luz raconte : « j’ai dessiné Mahomet, la pancarte « Je suis Charlie ». Je l’ai regardé, il pleurait. J’ai pleuré aussi. J’ai ajouté « Tout est pardonné ». Et on avait trouvé notre Une, on avait enfin notre putain de Une ! C’était pas la Une que le monde voulait qu’on fasse, que les terroristes voulaient qu’on fasse. Mais c’est notre Une ». Le dessinateur, qui a été choisi pour faire ce dessin, a été aidé dans sa réflexion par 14 autres dessinateurs de Charlie Hebdo car la difficulté était de ne surtout pas rajouter d’huile sur le feu tout en donnant les éléments principaux. Dans ce numéro, on retrouvera aussi des dessins inédits des cinq dessinateurs tués mercredi et des textes de Bernard Maris et Elsa Cayat, également morts dans l’attentat.

Luz termine par ces mots : « on fait confiance à l’intelligence des gens, de l’humour, du second degré. Ceux qui ont commis cet attentat sont tout simplement des gens qui manquent d’humour ». En attendant leurs sorties, les exemplaires Charlie Hebdo sont stockés dans des lieux tenus secrets en banlieue parisienne.

A voir en images, la conférence de presse de ce 13 janvier, pendant laquelle Luz raconte comment il a dessiné la Une de ce numéro historique de CharlieHebdo (images BFMTV) :

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

 

Vos réactions

Filed in