7:11 - dimanche décembre 11, 2016

Tanzanie : la sorcellerie interdite pour sauver les albinos !

Jan 14, 2015 262 Vues Sylvie P. 0 Commentaires

Afin de protéger les albinos dans son pays, la Tanzanie vient d’interdire la sorcellerie ! En effet, les albinos sont l’objet de croyances entretenues par des sorciers et des guérisseurs, qui leur prêtent des vertus magiques. Leurs organes, soit disant porteurs de bonheur, de chance ou encore de richesse sont ainsi particulièrement prisés et donnent lieu à un trafic qui engendre de nombreuses attaques dans ce pays d’Afrique. La dernière en date est celle d’une fillette albinos de 4 ans qui a été enlevée fin décembre par des inconnus armés de machettes. Mais depuis 2000, plus de 70 albinos ont été tués en Tanzanie et d’autres ont été mutilés à l’issue d’enlèvements ou d’attaques.

Certains sorciers payeraient apparemment des gangs ou des tueurs pour un rein ou un foie contre quelques milliers de dollars. Et pour exemple, un bras d’albinos coûterait environ 2000 dollars.
Afin d’arrêter ce massacre qui menace 33 000 personnes, le ministère de l’intérieur tanzanien a donc annoncé ce mardi l’interdiction de pratiquer la sorcellerie, sauf pour les guérisseurs traditionnels qui utilisent les plantes pour soigner leurs patients. Isaac Nantanga, porte-parole du ministère de l’intérieur, a expliqué que « ces prétendus sorciers ont une part de responsabilité dans les agressions contre les albinos » explique 7sur7.be. De son côté, le ministre de l’intérieur, Mathias Chikawe va lancer dans deux semaines une opération spéciale menée par la police, les autorités locales et des membres de la Société tanzanienne des albinos intitulée : « En finir avec les meurtres d’albinos ». Cette initiative a pour but de sensibiliser la population, aider à recueillir des informations pour éviter les enlèvements ou les meurtres et enquêter sur des attaques.
Le ministre précise : «nous voulons en  finir avec les meurtres d’albinos, l’opération passera partout, des mesures seront prises contre tous les suspects, et le procureur général accordera la priorité à ces affaires ». Les albinos qui sont attaqués également dans d’autres pays d’Afrique comme le Burundi, le Swaziland ou le Kenya.

crédits photo : Flickr.com / Creative Commons Deed CC0

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in